Crépuscule du tourment, de Léonora Miano, chez Grasset

Publié le par dan29000

Dans la profusion d'une rentrée littéraire, il arrive parfois de retrouver un auteur, un peu perdu de vue au fil de notre temps. C'est le cas de Léonora Miano. Nous avions chroniqué un de ses livres intitulé Habiter la frontière, une série de conférences sur le thème passionnant de la frontière, chez L'Arche éditeur, en 2012. Cette année, elle publie un roman chez Grasset Crépuscule du tourment.

 

 

De nos jours en Afrique subsaharienne. Quatre femmes différentes. Un point commun, elles s'adressent au même homme. Une mère, une sœur, une femme abandonnée et une femme qui partage sa vie actuelle. Un roman choral donc qui va permettre au lecteur d'entendre quatre voix différentes ayant cet homme en commun, quatre approches vécues d'un point de vue spécifique. Tour à tour, elles vont évoquer leurs passions et leur quête de féminité, là où le corps tient sa place, sans recourir aux tabous ambiants dans un monde dominé par le patriarcat. Mais chez Léonora Miano, la grande histoire s'insère dans les histoires, celles de ces femmes qui ont subi le colonialisme en Afrique.

 

Quatre belles voix féminines qui furent un jour ou l'autre au prise avec la famille, la douleur, la féminité, et ce même homme, Dio. Réticent au début du roman, peu à peu le lecteur va se laisser envoûter par ces confessions et ces secrets. Mais aussi par les mots et les phrases de Léonora Miano. Née à Douala en 1973 et installée en France depuis 1991, elle est l'auteure de sept romans, dont Contours du jour qui vient en 2006, Prix Goncourt des lycéens, et La saison des ombres en 2013, chez Grasset, Prix Femina. Crépuscule du tourment est un beau roman de révolte incitant les générations actuelles et futures à ne plus être victimes d'un lourd passé colonial et esclavagiste.

 

Dan29000

 

Crépuscule du tourment

Léonora Miano

Éditions Grasset

2016 / 19 euros / 288 p

Numérique : 13,99 euros

 

Le site de l'éditeur

Lire un extrait

 

 

Publié dans lectures

Commenter cet article