Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Nestlé, Total et Microsoft s’invitent dans nos collèges sous la forme de « kits pédagogiques »

 

 

La technique n’est pas nouvelle, mais elle s’intensifie. Dans son article « Quand les multinationales forcent la porte des collèges » rédigé par des professeurs de collège, Libération dénonce la multiplication de l’intrusion des entreprises telles que Nestlé, Total ou encore Microsoft. « Kits pédagogiques » et main à la poche séduisent une Education Nationale et des professeurs aux abois. Bien au-delà d’une bonne action sans arrière-pensées, les entreprises travaillent soigneusement à l’éducation de leurs futurs fidèles consommateurs.

Le sponsoring pédagogique, un nouvel outil éducatif formidable

Coca-Cola, Nutella, Microsoft, Nestlé, Colgate, Bonne Maman, McDonald’s, Heudebert, Kellogg’s… La liste des entreprises qui s’adonnent au « sponsoring pédagogique » est longue et variée. Le « sponsoring pédagogique », c’est lorsqu’une marque, une entreprise, de n’importe quel secteur, fournit gratuitement des supports pédagogiques qui ont pour vocation d’être distribués et utilisés dans les écoles. L’Education Nationale peine à tenir son budget. Ainsi dans le cadre du renouvellement de tous les manuels du collège pour suivre la nouvelle réforme, elle ne pourra pas tenir le rythme par manque de fonds. Ne vous en faites pas ! Total est là : certaines disciplines qui se retrouvent sans manuels telles que la SVT, la physique-chimie et la technologie pourront être illustrées grâce au « Kit Total Solar Expert » distribué aux professeurs qui ne pouvaient plus mener à bien leur cours.

L’enfance, une période d’apprentissage charnière

L’enfance est une période très spéciale pour un individu. En effet, c’est pendant cette période de développement intense que les synapses qui connectent nos neurones sont les plus nombreux ! C’est pour cela qu’il est bien plus simple pour un enfant que pour un adulte d’apprendre des langues étrangères ou de longues fables de La Fontaine. C’est aussi le temps où l’on forge ses habitudes, où l’on peut commencer à faire des choix, à prendre des décisions. On apprend à être à l’heure, à manger du poisson le vendredi ou encore à se brosser les dents après chaque repas. Certaines entreprises ont bien conscience, elles aussi, que nos chérubins sont bien plus attentifs que nous, adultes, abrutis et blasés par l’acharnement médiatique et de communication général.

C’est dans cette optique d’aide à l’apprentissage donc, que Bonne Maman propose des recettes à faire en classe avec les produits de la marque, Colgate offre de bonne grâce un programme tout entier autour de l’hygiène bucco-dentaire, Nestlé et Bonduelle procurent des « kits pédagogiques » autour de la cuisine et de l’alimentation, McDonald’s s’adonne au sponsoring sportif, Engie prépare également son programme pédagogique sur l’énergie alors que Microsoft équipe tous les établissement de l’Education Nationale. C’est donc main dans la main que le Ministère et les grandes entreprises modèlent avec soin une foule de futurs consommateurs aguerris.

De qui se moque-t-on ?

Bientôt, les enfants reviendront de l’école avec des codes de réduction et des échantillons de dentifrice ? Les nouvelles salles de classe tout équipées s’appelleront « la salle Febreze » ou la salle « Pringles » ? On leur offrira des tee-shirts « supers cool » Coca-Cola ou Miels Pops ? N’allons pas imaginer que les intentions de ces marques sont sans arrière-pensées et que des alternatives pour pallier le manque de budget de l’Education Nationale n’existent pas ! N’allons pas imaginer que les entreprises locales et les habitants des villes ne voudraient pas mettre la main à la pâte afin de participer à des ateliers et des kits pédagogiques ! La barrière entre le privé et le public ne tient presque plus debout s’il y en a eu une un jour, les multinationales utilisent leurs bourses pleines pour arroser nos enfants d’habitudes solides. Si le ministère l’accepte, il est fondamental qu’en tant que citoyens, nous contestions et trouvions ensemble des alternatives pour pallier une incompétence certaine qui fait qu’aujourd’hui, les économies de l’Etat sont faites sur le dos de l’avenir de nos enfants.

 

SOURCE/ LARELEVEETLAPESTE.FR

Tag(s) : #actualités

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :