Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Lors de cette rentrée littéraire 2016 nous avons fait le choix de délaisser un peu les premiers romans, n'en chroniquant que trois dont celui de Gilles Marchand, publié Aux forges de Vulcain : Une bouche sans personne. Un premier roman qui ne peut laisser indifférent malgré l'avalanche habituelle de l'automne littéraire.

 

 

Au départ le titre intrigue et donne l'envie d'en savoir plus. L'histoire banale d'un comptable, un homme comme un autre, qui aligne des chiffres et qui vit dans un immeuble, une vie comme une autre faite de divers rituels quotidiens, dont celui du soir. Un bar de quartier où cet homme à l'écharpe retrouve depuis des années les mêmes amis. Une sorte de famille choisie au fil du temps. Malgré sa présence habituelle en ce lieu convivial, personne ne le connaît. Mais un soir l'homme est obligé de se dévoiler . Sous l'écharpe, une cicatrice. Sous la banalité, un homme défiguré. Dès lors il va se raconter, soir après soir. Et nuit après nuit, l'étrange histoire se poursuit et le nombre des clients augmente...

 

 

Confession après confession, l'homme à l'écharpe plonge dans son passé, dans son passé qui ne passe pas puisque la cicatrice qui a changé sa vie et le regard des autres sur lui est toujours là. Mais cette introspection ne peut être sans conséquence pour lui, son regard sur sa vie va évoluer, y compris son regard sur son immeuble. Tout cela étant délivré avec un grand réalisme, avec pourtant par moment des touches assez surréalistes qui peuvent faire penser au fameux réalisme magique que nous aimons tant. Viennent s'ajouter à cette étrange histoire une belle galerie de portraits, le grand-père protecteur durant l'enfance, une mouche qui danse, un voisin spéléologue... Le personnage central de Une bouche sans personne est d'une grande originalité et le style de Gilles Marchand à la hauteur de l'histoire. Un premier roman réussi qui nous obligera à être attentif à son deuxième.

 

Dan29000

 

 

Une bouche sans personne

Gilles Marchand

Aux forges de Vulcain

2016 / 300 p / 17 euros

 

Le site de l'éditeur

 

 

Tag(s) : #lectures

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :