Ataraxia, un roman signé Alizé Meurisse, éditions Léo Scheer

Publié le par dan29000

 

 

Ataraxia, quatrième roman pour la plasticienne Alizé Meurisse qui délaisse Allia pour les éditions Léo Scheer. L'auteure de Pâle sang bleu, est aussi photographe, notamment du groupe Babyshambles et illustratrice pour Pete Doherty.

 

 

Au début ce roman irrite un peu, chapitres trop brefs, en plus tous titrés, en français , en anglais, tendance post cinéphilie. Puis progressivement, on se laisse prendre par une ambiance Alphaville, revue et corrigée par Fahrenheit 451. La civilisation est post... Le monde est devenu ataraxique. Le meilleur des mondes ? Neutralité, émotions disparues, tranquillité d'esprit entraînant la tranquillité de l’État, hors conflits. Les écrans dominent avec des images identiques, Casablanca. Nivellement pour tous par images en boucle. Bienvenue à G. où peu à peu les robots humains remplacent les derniers survivants, les «naturels», ceux-ci étant relégués dans certaines zones. Existent des labo-nurseries...

 

 

Après quelques pages le lecteur ne peut que céder et se laisser embarquer par Alizé Meurisse et les factions rebelles qu'elle propose, les Violators, les Exciters. Derniers carrés de résistants cherchant à préserver l'amour charnel et l'art. Dernière forme de cette révolte, la violence. Quand robotique, clonage, PMA, intelligence artificielle, vidéosurveillance généralisée ont dérivé hors contrôle, est-ce renoncer à sa propre humanité que de recourir alors à la violence ? Certes la révolution ne sera pas télévisée, mais la poésie ultime est là, entre les pages du roman d'Alizé Meurisse, un roman original, rythmé qui ne peut que donner envie de lire les précédents et d'aller un jour se perdre entre les murs de la galerie Nuke afin de découvrir ses tableaux et collages.

 

Dan29000

 

 

Ataraxia

Alizé Meurisse

Éditions Léo Scheer

En libraire depuis le 04 janvier 2017

204 p / 17 euros

 

 

Le site de l'auteure

 

Le site de l'éditeur

 

Page FB de la galerie Nuke

Publié dans lectures

Commenter cet article