Pétition contre la construction du mur de la honte par Lafarge, industriel français

Publié le par dan29000

L'industriel français Lafarge s'apprête à construire « le mur de la honte » qui séparera les Mexicains des Américains !

Nous devons l'en empêcher ! C'est l'un des projets les plus contestés au monde. Un mur anti-clandestins de plusieurs milliers de kilomètres, promis par Trump malgré un coût abyssal de 20 milliards et dont le Mexique ne veut pas !

Lafarge dit avoir une démarche responsable et sociale. Alors qu'il le montre en ne sacrifiant pas la morale sur l'autel des bénéfices !
Nous pouvons empêcher ce terrible projet d'aboutir. Nos responsables politiques viennent publiquement de le contester. Alors ajoutons-y notre voix et provoquons un tollé que Lafarge ne pourra ignorer !

 


Ce projet de mur est l'objet de toutes les tensions entre les États-Unis et le Mexique. A tel point que le président mexicain a refusé de rencontrer son homologue américain.

Le PDG de Lafarge se défend en disant faire des affaires et non pas de la politique. Mais qu'il le veuille ou non, ce mur a une dimension politique forte et il aura des conséquences sociales dramatiques !
Un concurrent l'a d'ailleurs bien compris et a annoncé qu'il refuserait de construire ce mur, alors même qu'il dispose d'usines tout près de la frontière.

Lafarge est sous le feu des projecteurs. Il y a quelques jours à peine, l'industriel a admis avoir agi de manière inacceptable en Syrie en financant des groupes terroristes pour permettre à son usine régionale de continuer à fonctionner. Pour faire taires les critiques, il a annoncé la création d'un comité « éthique, intégrité et risques ». Que ce comité se mette donc au travail ! Adressons-lui un message qu'il ne pourra éviter, pour qu'il refuse de construire le « mur de la honte » !

 


Ensemble, empêchons les entreprises de se conduire de manière irresponsable.
C'est fou le pouvoir que nous avons ensemble,


François, et tous les motivés de PowerFoule

Publié dans actualités

Commenter cet article