Je ne m'appelle pas Paul Velasquez, de Philippe Romon, Carnets Nord

Publié le par dan29000

 

 

 

 

 

En février dernier, les éditions Carnets Nord nous proposèrent un livre au titre un peu mystérieux, digne de Woody Allen ou Jean-Paul Dubois : Je ne m'appelle pas Paul Velasquez, un roman signé Philippe Romon dont nous avions particulièrement apprécié l'essai Insomnie mon amie en 2014 chez le même éditeur. Curiosité donc.

 

 

Être un homme aujourd'hui n'est pas toujours facile, alors le sujet de ce roman ne pouvait que nous interpeller, surtout quand la quatrième de couverture nous affirme :

 

Être un homme, c'est avoir peur.

Mais c'est quoi au juste un homme en 2017 ?

 

Au début c'est le lecteur qui peut avoir peur, celle d'un millième roman en mode autofiction, tendance germanopratine. Mais assez rapidement, on pénètre dans la vie du narrateur, et l'on saisit que l'on plonge au sein d'un roman qui sonne juste, vrai, qui va nous toucher, car l'auteur ose les émotions, fait preuve d'humour, tout cela avec une belle dose d'impudeur que nous aimons assez vite.

 

Au fil des pages, nous comprenons ces peurs. Celle de ne pas être à la hauteur, celle d'être un jour abandonné par une femme, celle aussi de vieillir, et ensuite de mourir... Avec sensibilité et justesse, l'auteur de Parlez-moi de Carver nous propose ici de faire un bout de chemin en compagnie d'un beau personnage de fiction qui nous semble si réel. Les personnages sont justes, les dialogues et anecdotes aussi, même les titres de chapitres nous parlent :

 

Laissez-vous féconder par l'inattendu

 

Philippe Romon est journaliste et psychanalyste. Son roman n'est pas un Feelgood book, c'est mieux que cela, son roman nous parle intimement, comme si nous avions passé une belle soirée d'été au jardin, entre amis à se confier nos peurs, en dégustant un ou deux Southern Comfort.

 

Dan29000

 

Je ne m'appelle pas Paul Velasquez

Philippe Romon

Éditions Carnets Nord

2017 / 320 p / 19 euros

 

http://www.carnetsnord.fr/

 

Insomnie, mon amie

 

Publié dans lectures

Commenter cet article