A Toulouse, le sort des habitants pas prioritaire pour la Préfecture

Publié le par dan29000

DAL Toulouse 31 – Réquisition Abbé Pierre : le sort des habitant-e-s pas prioritaire pour la Préfecture

, par Federation DALvendredi 28 avril 2017

 

Voir en ligne : https://www.droitaulogement.org/201...

Réquisition Abbé Pierre : le sort des habitant-e-s pas prioritaire pour la Préfecture.

 

Alors que des négociations ont été entamées il y a de cela trois semaines avec la Préfecture, la Mairie, le CHU pour trouver des solutions de relogement aux 70 personnes dont 30 enfants y vivant, aucune avancée n’a été notée mais plutôt de la mauvaise volonté.

 Ainsi se retrouve t-on dans une situation absurde où la Préfecture ne semble pas vouloir tenir compte de l’évaluation sociale effectuée par les services de la Mairie, et a décidé unilatéralement qu’elle ne voulait pas reloger tous les habitants mais une partie seulement, laissant les autres à la rue… De plus alors que les habitant-e-s soutenus par le DAL ont demandé dès le 10 janvier et leur entrée dans le Pavillon Nanta l’ouverture de négociations pour des relogements stables, on ne peut pas dire plus de deux mois après que la Préfecture se soit bousculée pour trouver une solution. Cette attitude met aussi en difficulté le CHU, débouté une première fois par le Tribunal Administratif de Toulouse, qui prétend avoir besoin du Pavillon Nanta pour stocker du matériel d’un autre bâtiment qu’il va laisser vide, avant de détruire le Pavillon Nanta…

Si vous ne suivez plus c’est normal, nous non plus. Toujours est-il que la Préfecture semble préférer que le CHU engage de nouveaux frais du contribuable pour un nouveau procès demandant l’expulsion des habitant-e-s, cela alors que le CHU prend toujours prétexte de son manque de moyens

pour fermer des services…

Dans cette affaire personne à part les habitant-e-s personne ne prend ses responsabilités, la Préfecture en tête. Cette politique de l’autruche de la Préfecture

mène tout droit à des squats des Arènes, insalubres et dangereux, et malgré le péril imminent qui y plane, les institutions ne semblent retenir aucune leçon.

“Gouverner c’est prévoir”, on ne peut pas dire que cet adage étouffe la Préfecture sur la question des personnes à la rue….

Malgré ce manque de sérieux, les habitant-e-s de la Réquisition Abbé Pierre soutenus par le DAL Toulouse 31 sont toujours ouvert-e-s aux discussions,

 et ont déjà demandé une réunion de travail avec les services compétents de la Préfecture.

 

DAL Toulouse31-No Vox International

Un toit c’est un droit !!

 

 

Publié dans actualités

Commenter cet article