2 organismes officiels démontrent les dangers de Linky

Publié le par dan29000

2 ORGANISMES OFFICIELS DEMONTRENT LES DANGERS DES COMPTEURS-CAPTEURS

 

1 – AVIS DE L’ADEME SUR LE LINKY : Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie

Le dispositif est énergivore

«L’Ademe précise, dans un rapport de 2015, que le changement du parc de compteurs  électromécaniques et électroniques actuels par des compteurs Linky impliquera une augmentation de la consommation électrique annuelle de l’ordre de 0,5TWh, soit la production d’un mois d’un réacteur nucléaire de 900MW, ou la consommation de 500 000 foyers par an. Cette estimation comprend les consommations des

 

concentrateurs associés  (déploiement de 638000 concentrateurs prévu) et les centres de traitement et de stockage  de données (data center) qui consomment des grosses quantités d’électricité. Certains data  centers dépensent à l’année autant d’énergie que la consommation annuelle de villes de plusieurs dizaines de milliers d’habitants.

2 – AVIS DE L’ONSE (Observatoire National de la Sécurité Electrique)

L’ONSE souligne le RISQUE INCENDIE dû à l’implantation de ces nouveaux dispositifs numériques. Les poseurs sont peu formés. La qualité des installations intérieures laisse à désirer :

les 2/3 des logements testés présentent des anomalies. Les parties communes sont encore plus mal loties. 80 000 incendies d’origine électrique par an. (coût : plus d’un milliard par an). « Le nombre de dégâts électriques a doublé entre 2012 et 2013. Le risque est ici accru puisque l’on ajoute des fréquences sur des fils en cuivre destinés à recevoir du 50 Hz : l’effet Joule (surchauffe) a une incidence considérable, d’autant plus que la liaison « numérique » rend le système plus instable et fragile. »

Or, l’ONSE met trois ans à rendre ses conclusions : nous devons donc attendre d’autres incendies dans cet intervalle avant de constater les dégâts causés par ces installations faites à la va-vite.

PREVENTION DES INCENDIES

  1. Il s’avère justement que les AODE (Autorités Organisatrices De l’Energie) vont pouvoir exercer leurs missions de contrôle, car la pose des compteurs Linky par ERDF ne respecte pas une prescription importante relative à la prévention des incendies.
  2. La prévention des incendies d’origine électrique est codifiée par les normes NF C 14-100 et NF C 15-100.
  3. Décret n° 69-596 du 4 juin 1969– Or ces normes ne sont pas respectées s’agissant de la pose des nouveaux compteurs Linky.
  4. « Depuis le 01/01/2015, ERDF n’accepte plus les anciens panneaux lors des nouvelles mises en service »
  5. Or, le remplacement d’un compteur mécanique ou électronique par un Linky peut être assimilé à une « nouvelle mise en service » puisque le compteur est remplacé.
  6. Conclusion : la pose du Linky ne respecte pas les normes de sécurité incendie.

CONCLUSION :

Il est clair que ces différents « compteurs » RADIATIFS ne servent que des intérêts annoncés devant les industriels, mais non dans les LOIS, et ne respectent aucune des LOIS DEMOCRATIQUES que les citoyens sont en droit d’attendre d’instances décisionnelles. Les MAIRES ainsi que les citoyens sont trompés constamment.

Il ne nous reste qu’à exiger le respect de nos LOIS, CONSTITUTION, en manifestant notre existence et notre détermination. Nous avons été entièrement ignorés et pris pour cibles dans ces décisions d’un LOBBY « Electricité-Téléphonie-Surveillance » dont les objectifs ne sont annoncés qu’aux industriels, objets de conflits d’intérêts énormes.

Des accords sont passés en douce, par exemple pour installer ces CAPTEURS dans les nouveaux lotissements, les CAPTEURS pour l’eau et le gaz, pour ces denrées dites de « première nécessité », sans nous informer.

Et si nous nous rassemblions, et si les CITOYENS se rassemblaient devant les mairies pour dire LA LOI, dire LEURS DROITS LEGITIMES, et ainsi soutenir les municipalités dont les droits et pouvoirs sont réduits constamment, ainsi que les « crédits » qu’ils doivent mendier aux instances regroupées qui captent NOS IMPOTS.

NOUS SOMMES LA FORCE DE CE PAYS – DE CETTE COMMUNE – On se rassemble ? Quand ? Où ? Comment ?

 

SOURCE/ STOPLINKY76320

Publié dans environnement

Commenter cet article