Galeux, un roman noir de Bruno Jacquin, aux éditions Cairn

Publié le par dan29000

 

 

 

 

 

Nous chroniquons souvent des polars, et parfois des polars à contenu politique, ce qui ne manque pas. Si la fiction est toujours présente, des faits réels viennent souvent s'y mêler pour le plus grand plaisir des lecteurs. C'est le cas pour Galeux, un roman noir signé Bruno Jacquin, aux éditions Cairn, dans une collection nommée Du noir au sud.

 

 

Milieu des années 1980, le Pays Basque était la scène d'un combat terrible entre une organisation paramilitaire espagnol, le GAL, et les militants de l'ETA. Financée par l’Etat espagnol, les membres du GAL (Groupes antiterroristes de libération) étaient appelés les Galeux, un ramassis de commandos para-policiers et de para-militaires espagnols qui menèrent une « guerre sale » de 1983 à 1987. Le but, éliminer les réseaux ETA établis en pays basque français, avec le soutien et le financement de l’État « socialiste » espagnol de Felipe Gonzalez. Une belle illustration de ce que l'on peut nommer, le terrorisme d’État. Une quarantaine d'attentats, dont 23 assassinats. Sans compter les attentats contre la gauche indépendantiste et écologiste basque. A noter que le GAL fut aussi responsable de la mort d'une quinzaine de Français sans la moindre appartenance politique !

 

Le roman commence en 2005 quand le grand-père d'Inès est victime d'un attentat, le mot « galeux » étant peint sur sa voiture. Survivant par miracle, Inès va vouloir à tout prix, comprendre, chercher la vérité. Elle va devoir se plonger dans le passé familial, un passé lourd, qui ne passe pas. Dans le pays Basque, même vingt ans plus tard, le silence est de mise, les douleurs sont bien présentes, surtout dans les familles où parfois les deux camps étaient présents, et les haines tenaces. Avec une belle habileté, Bruno Jacquin fait alterner le réel et la fiction. Des faits historiques au service d'une intrigue forte et tragique. Souvent, jamais de coupable pour les morts, et des orphelins qui ne savent rien, ou qui doutent. Mais Inès est têtue, elle va devoir enquêter sur son grand-père, sur toute sa famille, du pays Basque à la région parisienne en passant par le Venezuela, en tentant de vaincre l'omerta vis à vis de ce scandale d’État. Passionnant sur le fond et la forme !

 

Dan29000

 

Galeux

Bruno Jacquin

Éditions Cairn

2017 / 270 p / 11 euros

 

Le site de l'éditeur

 

Publié dans lectures

Commenter cet article

BJacquin 10/07/2017 19:02

Merci Dan, c'est élogieux. Une sacrée histoire ces années GAL.

dan29000 10/07/2017 19:09

Pas de quoi, j'ai vraiment bcp aimé, à la fois un excellent polar, découvrir un nouvel auteur et aussi un nouvel éditeur quand on bosse dans la filière livre depuis bien des années, c'est toujours un plaisir...!!!