Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Israël – Non à l’arbitraire colonial : Libérez Salah Hamouri !

URGENT : Salah Hamouri a été arrêté dans la nuit du 22 au 23 août par les forces d’occupation israéliennes, dans l’arbitraire le plus total.

Nous apportons notre pleine solidarité à Salah et à ses proches, et demandons aux autorités françaises d’agir immédiatement pour la libération de Salah Hamouri.
#FreeSalahHamouri ! #LibertéPourSalahHamouri !

LA PÉTITION

URGENT : Salah Hamouri a été arrêté dans la nuit du 22 au 23 août par les forces d’occupation israéliennes, dans l’arbitraire le plus total.

Déjà emprisonné sans motif de 2005 à 2011, le militant franco-palestinien Salah Hamouri a été brutalement réveillé en plein milieu de la nuit dernière à son domicile de Jérusalem-Est par l’armée d’occupation israélienne.

Comme des milliers d’autres palestinien-n-e-s, Salah a été placé en détention sans raison valable, de manière reconductible et sans possibilité de consulter un avocat.
Nous ne pouvons rester silencieux face à cette injuste démonstration de force de l’occupant !

Nous apportons notre pleine solidarité à Salah et à ses proches, et demandons aux autorités françaises d’agir immédiatement pour la libération de Salah Hamouri.

#LibertéPourSalahHamouri !​
#FreeSalahHamouri !

http://liberezsalahhamouri.wesign.it/fr

Pétition initiée par l’Agence Média Palestine


 Salah Hamouri arrêté sans « aucun motif » par l’armée israélienne

Le jeune franco-palestinien a été arrêté dans la nuit par l’armée israélienne. Sa compagne et le député Alain Bruneel enjoignent au Président de la République d’intervenir très rapidement.

L’information a été diffusée ce mercredi 23 août sur Facebook par sa compagne, Elsa : « Salah Hamouri a été arrêté cette nuit à notre domicile de Jérusalem-Est par l’armée d’occupation venue en grand nombre le cueillir dans son sommeil. Comme souvent, les autorités militaires ne donnent aucun motif à cette arrestation et nous n’avons que peu d’informations au sujet de sa détention, il n’a pu contacter personne. Nous demandons à la France d’agir avec conviction pour protéger et obtenir la libération de notre concitoyen qui subit une fois de plus l’arbitraire israélien ». Les internautes, souvent soutiens de longue date du militant, s’emploient à partager cette information inquiétante.

Salah Hamouri est depuis des années et sans cesse dans le collimateur du pouvoir israélien. Il avait fallu une mobilisation internationale pour qu’il soit libéré de prison en 2011. Le jeune homme, qui a déjà passé sept années dans les geôles israéliennes, avait alors été accueilli dans de nombreuses villes de France et notamment dans le Douaisi. Ainsi, immédiatement après cette annonce de nouvelle arrestation arbitraire, le député PCF du Nord, Alain Bruneel a réagit en sollicitant l’intervention du Président de la République. « L’acharnement n’a que trop duré. », argumente le député. « Israël ne peut continuer à confondre le légitime combat politique pour les droits nationaux du peuple palestinien avec la criminalité ou le terrorisme », tempête l’élu nordiste, dans sa lettre adressée à l’Elysée ce mercredi en milieu de journée. Exigeant du Président de la République qu’il « œuvre dès aujourd’hui », au nom de la France pour la libération de Monsieur Salah Hamouri ».

LAURENCE MAURIAUCOURT
MERCREDI, 23 AOÛT, 2017
HUMANITE.FR

* https://www.humanite.fr/salah-hamouri-arrete-sans-aucun-motif-par-larmee-israelienne-640857


 Le Franco-Palestinien Salah Hamouri une nouvelle fois arrêté par Israël

L’activiste de 32 ans a fait partie des prisonniers palestiniens échangés, en 2011, contre le soldat Gilad Shalit.

Le répit aura été de courte durée pour Salah Hamouri. Ce Franco-Palestinien de 32 ans, détenu entre 2005 et 2011 en Israël, a de nouveau été arrêté par les forces de l’ordre israéliennes à son domicile de Jérusalem-Est, mercredi 23 août. Transféré et interrogé par la police, il serait soupçonné de « s’être réengagé dans des organisations politiques illégales », rapporte Sahar Francis, avocate palestinienne et directrice de l’association Addameer pour la défense des droits des prisonniers palestiniens. Afin de poursuivre l’interrogatoire, le tribunal de première instance a décidé de prolonger sa détention jusqu’au dimanche 27 août. Les juges décideront alors d’une éventuelle mise en examen.

L’annonce de l’arrestation du jeune activiste a aussitôt été relayée sur les réseaux sociaux francophones. Dans un communiqué, l’Association France Palestine Solidarité (AFPS) a dénoncé un acte « inadmissible et insupportable » et appelé à une « mobilisation immédiate et massive » par le biais d’une pétition.

Sur sa page Facebook, l’épouse française de Salah Hamouri, Elsa Lefort, interdite d’entrer sur le territoire israélien depuis janvier 2016, a demandé « à la France d’agir avec conviction pour protéger et obtenir la libération de [notre] concitoyen qui subit une fois de plus l’arbitraire israélien ». Le consulat général de France à Jérusalem « suit le dossier de très près, avec Paris », et se mobilise « pour assurer une protection consulaire » à M. Hamouri, a confié au Monde un diplomate français sur place.

Comités de soutien

Salah Hamouri, de mère française et de père palestinien, n’en est pas à sa première interpellation. En 2005, il avait été accusé d’avoir projeté de tuer le rabbin séfarade Ovadia Yossef, le fondateur du parti ultraorthodoxe Shas, et d’appartenir au Front populaire de libération de la Palestine (FPLP), un mouvement nationaliste palestinien de gauche engagé dans la lutte armée contre Israël.

Salah Hamouri a toujours clamé son innocence. Après trois années de détention administrative – incarcération sans inculpation ni procès –, le jeune homme avait été condamné par un tribunal militaire israélien à sept ans de prison, en avril 2008. Il avait accepté de plaider coupable afin de réduire sa peine, envisagée dans un premier temps à quatorze ans de détention.

En France, des comités de soutien s’étaient alors créés et mobilisés pour réclamer sa remise en liberté. En août 2009, le président français, Nicolas Sarkozy, avait adressé une demande de libération anticipée pour M. Hamouri au gouvernement israélien. Ce « geste de clémence » avait été refusé par le premier ministre, Benyamin Nétanyahou : le comité israélien de réduction des peines avait jugé « trop dangereux » de libérer le jeune homme de 24 ans. Finalement, Salah Hamouri avait fait partie du millier de prisonniers palestiniens échangés en décembre 2011 contre Gilad Shalit, le soldat franco-israélien capturé par un commando palestinien en juin 2006 au sud de la bande de Gaza.

Depuis sa sortie de prison, Salah Hamouri suivait un cursus en droit à l’université Al-Qods à Jérusalem. Dimanche 20 août, trois jours avant son arrestation, il venait de passer l’équivalent palestinien du concours du barreau.

Claire Bastier (Jérusalem, correspondance)

* LE MONDE | 25.08.2017 à 11h12 :
http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2017/08/25/le-franco-palestinien-salah-hamouri-une-nouvelle-fois-arrete-par-israel_5176438_3218.html


 Communiqués

NPA : Non à l’arbitraire colonial ! Liberté pour Salah Hamouri !

Salah Hamouri, militant franco-palestinien détenu par Israël durant 6 ans entre 2005 et 2011, a été de nouveau arrêté la nuit dernière par les autorités israéliennes à son domicile de Jérusalem-est. Son épouse Elsa, témoin direct des événements, rapporte qu’aucun motif n’a été communiqué à Salah et à sa famille lors de l’arrestation.

Comme des centaines de milliers de Palestiniens, qu’ils soient militants ou non, Salah Hamouri est victime de l’acharnement d’une puissance coloniale qui, par des arrestations, des condamnations ou diverses interdictions administratives, perpétue une situation où l’oppression la plus brutale se conjugue à l’arbitraire et au harcèlement.

Le NPA exige la libération immédiate de Salah Hamouri, qui n’a rien à faire dans les prisons israéliennes, à l’instar des milliers d’autres prisonniers politiques palestiniens.

Nous assurons en outre les proches de Salah de tout notre soutien et de notre solidarité.

NPA, Montreuil, le 23 août 2017


UJFP : Libérez Salah Hamouri !

Et le cauchemar colonial de l’arbitraire israélien ressurgit. Déjà emprisonné sans motif de 2005 à 2011, le militant franco-palestinien Salah Hamouri a été brutalement réveillé en plein milieu de la nuit dernière à son domicile de Jérusalem-Est par l’armée d’occupation.

Sans raison ni mandat. Arraché de force aux siens. Lot de milliers de Palestiniens, ce traitement inique porte un nom : la détention administrative, sans charge ni accès au dossier, reconductible à l’infini de six mois en six mois. Impossible de savoir quand il sera relâché, ni même quand il pourra consulter un avocat.

Nous ne pouvons rester silencieux face à cette injuste démonstration de force de l’occupant, persuadé de ne devoir rendre des comptes à personne, et pour cause ! Les derniers gouvernements français ne s’étaient pas caractérisés par leur courage face à l’arbitraire colonial israélien, préférant s’abriter derrière l’image fabriquée d’Israël en démocratie agressée. Cette impunité doit cesser. Et bien qu’elle ait témoigné à de nombreuses reprises de son désintérêt du sort des Palestinien-ne-s, la France se doit de faire tout ce qui est en son pouvoir pour obtenir la libération immédiate de son ressortissant. Sinon, la République acterait qu’il y a bel et bien des citoyen-ne-s de seconde zone en son sein…

L’UJFP tient à apporter sa solidarité totale à Salah et à ses proches. Ainsi qu’à tous les Palestiniens victimes du régime d’exception que leur réserve Israël, et que risque de subir Salah une fois de plus.

Le Bureau national de l’UJFP, le 23 août 2017


 

SOURCE/ ESSF

Tag(s) : #Monde arabe - Israël

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :