Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Nitro Mountain, de Lee Clay Johnson, éditions Fayard

 

Après le premier roman de Thomas Flahaut, Ostwald, aux éditions de l'Olivier, voici celui de Lee Clay Johnson, Nitro Mountain aux éditions Fayard, paru début septembre dans toutes les bonnes librairies. Deux des quatre-vingt-un premiers romans qui paraissent cet automne. Nous poursuivrons prochainement avec Paul-Bernard Moracchini...

 

 

Un coin d'Amérique du nord, du genre oublié où l'on peut passer toute une vie à végéter, le rêve américain est bien loin, la Silicon valley aussi. Il s'agit juste de survivre au jour le jour après la fermeture des mines dans les Appalaches. Le boulot est parti, reste les bars où l'on peut encore s'accrocher au comptoir durant une bonne partie de la journée. Difficile de dire ce qui ronge le plus les gens du coin, l'alcool, la drogue ou la précarité généralisée. La marge devient alors la norme et tout le monde doit alors se battre avec le désespoir de ceux qui n'ont pas grand chose à perdre dans la vie. Au centre de l'histoire, Jones, un musicien bluegrass qui tente avec son groupe de survivre en donnant quelques concerts dans des bars pas trop reluisants. La vie pas facile des musiciens qui demeurent toujours inconnus. Quand il n'est pas sur scène, il tente d'aider un jeune type un peu paumé, Leon qui ne peut se remettre de sa rupture avec Jennifer.

 

Pas une situation bien facile, d'autant plus que celle-ci a eu la mauvaise idée d'approcher d'un peu trop près un truand tatoué terrifiant, Arnett. Sans oublier Turner, ancien flic totalement barré qui voudrait bien récupérer son grade et qui recherche le fameux Arnett, muni d'une arbalète. Ambiance à la Tarantino, revue par les frères Cohen. Du lourd, bien noir. Au fil des pages, l'on perçoit bien que l'auteur, Lee Clay Johnson, sait de quoi il parle, ayant grandi au sein d'une famille de musiciens bluegrass à Nashville, ville mythique s'il en est ! Comme chez Peter Farris, l'histoire est forte et les personnages, parfois font peur, étant néanmoins attachants. Déjà bien accueilli aux States, ce premier roman, Nitro Moutain devrait trouver son public cet automne malgré la profusion des sorties. A lire avec un bon shot de bourbon en écoutant un bon vieux Doc Watson. Satisfaction garantie.

 

Dan29000

 

Nitro Mountain

Lee Clay Johnson

Traduit de l'anglais (États-Unis) par Nicolas Richard

Éditions Fayard

2017 / 300 p / 20,90 euros / Numérique 14,99 euros

 

Le site de l'éditeur

 

Lire un extrait

Tag(s) : #lectures

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :