Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Macron ne confinera pas toujours nos colères

29 Octobre 2020 , Rédigé par dan29000 Publié dans #actualités

Macron ne confinera pas toujours nos colères

Rien ne va dans ce que Macron vient dannoncer ce soir. Pour répondre à la grave crise sanitaire dont cette « deuxième vague » épidémique était annoncée, après plusieurs mois dimprovisation, dinertie et dinaction, on ne s’étonnera même pas que les seules décisions du pouvoir sur une question de santé ne consistent qu’à proposer une nouvelle fois une privation générale des libertés… sauf cette fois-ci celle d’aller bosser Un bel aveu d’incompétence.

Vantant son bilan de ces derniers mois, ce que Macron nous propose derrière les chiffres assénés, ce nest donc pas une politique cohérente sappuyant sur des protocoles sanitaires stricts sur les lieux de vie, d’études et de travail, une véritable stratégie nationale de dépistage, des moyens pour les hôpitaux et des protections gratuites (masques en particulier) pour lensemble de la populationmais une nouvelle forme de confinement pour au moins ces quatre prochaines semaines, qui accompagne le prolongement de l’état d’urgence sanitaire voté pour ces quatre prochains mois.

Ce confinement new look na quun seul but : nous priver de toutes les possibilités de vivre, sauf celle daller travailler, d’où aussi louverture des établissements scolaires. « Les écoles resteront ouvertes, le travail pourra continuer ». Derrière le blabla sur la défense à tout prix de la « vie humaine », la « vie économique », c’est-à-dire la bonne marche de la machine à profits capitaliste, doit continuerÀ croire que les seuls moments où l’on risque la contamination soit la vie de famille, les rencontres avec les amiEs et les temps de loisirs, mais pas les lieux de travail !

Et après lextension du couvre-feu la semaine dernière, le prolongement de l’état d’urgence sanitaire votée par lAssemblée nationale il y a quelques jours pour une durée de quatre mois marque laffirmation dun régime dexception, une limitation des libertés. Le retour de lattestation annoncé ce soir par Macron en est aussi une illustration.

Dans beaucoup d’hôpitaux, il ny a déplus de lits de réanimation, les services dédiés à la gestion de la pandémie sont en voie de saturation, et les personnels fatigués. Qua fait ce gouvernement ces derniers mois pour préparer les établissements de santé à cette nouvelle réplique, si ce nest distribuer des dizaines de milliards aux seules entreprises prétendument pour la « relance » ? Alors que depuis deux décennies, des dizaines de milliers de lits ont été supprimés, où sont passées les belles promesses de Véran de créer plus de 12 000 lits de réanimation, dont on mesure déla cruelle absence ? Pourquoi il ny a eu aucun recrutement de personnels de santé entre la première vague de mars et avril dernier et aujourdhui ?

Nous ne pouvons accepter la restriction de nos libertés, que notre vie sociale soit réduite de façon si caricaturale au « métro boulot dodo » et au cloisonnement, alors que rien nest fait pour notre santé, pour permettre à l’hôpital public de répondre à cette grave crise sanitaire. Notre colère ne sera pas confinée. Plus que jamais, notre camp social et ses organisations doivent se mobiliser pour refuser ces nouvelles restrictions des libertés publiques et mettre en avant les mesures pour défendre notre droit à vivre en bonne santé : nos vies, pas leurs profits !

Montreuil le mercredi 28 octobre 2020

 

SOURCE/ NPA

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article