2050 : nourrir l'humanité par l'hydroponie

Publié le par dan29000

Hydroponie: une solution envisageable pour nourrir l’humanité en 2050

 

par e5k1m0

 

Pouvoir produire de plus en plus de fruits, légumes et céréales pour répondre aux besoins alimentaires d’une population mondiale en constante augmentation est un enjeu de taille. Propre, qualitative, économique, l’hydroponie est l’une des solutions envisagées.

Si l’on étudie la projection de la population d’ici à 2050, et en considérant un taux de fécondité avoisinant les 2,7 enfants par femme en âge de concevoir, le nombre d’habitants pourrait dépasser les 12 milliards.

Douze milliards de bouches à nourrir, c’est la problématique à laquelle devront faire face tous les pays du monde.

Comment donc répondre à ce besoin vital sans perturber outre mesure la planète, sachant que la culture classique ne peut être une solution envisageable à si grande échelle, y compris sur le plan économique.

Le terme d’hydroponie a été prononcé aux Etats-Unis dans les années 30. Mais ce mode de culture, qui consistait à maintenir les racines végétales dans de l’eau, remonte à l’époque des Aztèques.

L’Europe commence à y avoir recours en 1699 et il faudra attendre 1850 et le génie du scientifique germanique Liebig pour que le processus évolue.

Les travaux de Liebig portent sur le comportement nutritionnel des plantes et mènent à la conclusion suivante : culture et rendement sont possibles hors sol à condition de maintenir les racines dans une eau enrichie en nutriments indispensables à la croissance des végétaux sans qu’il soit nécessaire d’utiliser de la terre.

Solutions aqueuses et nutritives sont au cœur des recherches auxquelles se joignent dix ans plus tard Sachs et Knop.

Dès lors, les processus de culture hydroponique ne cessent d’évoluer. Dès 1925, l’industrie serricole applique les principes de l’hydroponie jusqu’à la mise en place, en 1970, du système Nutrient Film Technic (NFT) par le Docteur Alan Cooper.

Ces procédés ont permis de rendre possible l’hydroponie commerciale et de pouvoir espérer aujourd’hui apporter en 2050 la nourriture suffisante à 12 milliards de personnes au minimum.

Le fait de pouvoir cultiver des végétaux et d’obtenir d’abondantes récoltes de produits sains dans un autre environnement que la terre laisse entrevoir de nombreuses possibilités d’autant que la culture hors-sol pourrait être bien plus économique que la culture traditionnelle (des efforts sont encore nécessaires dans la technologie LED pour faire baisser le coût de l'energie des cultures) .

En milieu urbain tout comme en milieu rural la culture de fruits et légumes serait donc possible à très grande échelle. Aujourd’hui plus encore la Recherche s’investit totalement dans l’étude de ce mode de culture afin d’entrevoir si l’hydroponie est une solution d’avenir pour l’ensemble de la population.

Cette sphère (aussi appellée farmscraper) de 18 étages de cultures hydroponiques est un projet de la ville de Linköping, en Suède qui pourrait alimenter environ 20 000 personnes.

Les études nous diront s’il est possible de cultiver en plein cœur du Sahara, sur les cercles polaires sud et nord et pourquoi pas dans un grand jardin orbital.

 

 

SOURCE : MEDIAPART

Publié dans environnement

Commenter cet article

culture indoor 17/07/2014 18:25

Jolie travail de fond !