200 noms, adresses et photos de criminels de guerre israéliens sur le web

Publié le par dan29000

 

 

 

 

Soldats israéliens dénoncés sur le Web (Le Temps)
Par Gilles Klein le 20/11/2010

"Des pirates du Web publient les noms de 200 militaires accusés de crimes de guerre" israéliens signale le quotidien suisse Le Temps via un correspondant basé à Tel Aviv.

"La perpétuité sans aménagement de peine. C’est ce que risquent le ou les responsables de la publication sur Internet d’une liste de 200 officiers, sous-officiers et soldats israéliens accusés d’avoir ordonné ou perpétré des crimes de guerre lors de l’opération «Plomb durci» (l’invasion de la bande de Gaza en janvier 2009). «Ces informations ont été piratées, écrivent les auteurs. Nous vous encourageons à trouver des informations similaires, qu’elles soient disponibles dans la sphère publique ou enfermées dans les armoires. C’est une forme de résistance qui peut être soutenue longtemps.»"

"Baptisé «Israel dirty list 200», ce document est apparu jeudi sur le Web, et ses auteurs disposent d’une bonne connaissance du landerneau militaire israélien. En effet, outre les coordonnées privées du chef de l’état-major de Tsahal (l’armée) Gaby Ashkenazi, de son successeur désigné Yoav Galant, ainsi que de l’ex-chef des Renseignements militaires Amos Yadlin la liste contient l’adresse, le numéro de carte d’identité et même la photo de membres des services de renseignement ainsi que des commandants des unités spéciales chargées de «liquider» des cadres du Hamas de Gaza."

Les "spécialistes de la guerre électronique des Renseignements militaires, ont tenté de rayer le site pirate du Web. Ils y sont parvenus durant plusieurs heures, mais la liste est réapparue sur le Web dès vendredi matin."

Source : Arrêt sur images / Le Temps samedi 20 novembre 2010 
=========================================================================

 


Une galerie-photos de 200 criminels de guerre israéliens
 

Une galerie-photos de quelque 200 militaires israéliens, accusés d’avoir participé activement au massacre des habitants de la bande de Gaza en décembre 2008 – janvier 2009, est affichée depuis mercredi sur internet.


Les promoteurs de l’initiative, relayée jeudi matin par l’édition en ligne du quotidien Yediot Aharonot, indiquent qu’ils se sont procuré les données de ces femmes et de ces hommes d’une source anonyme probablement située dans l’appareil militaire lui-même.

La liste a été dans un premier temps consultable à l’adresse : http://www.scribd.com/doc/43054479/Israeli-War-Criminals-Zzl-

Mais plus tard dans la journée, le lien n’était plus accessible, à l’initiative de l’hébergeur, une société britannique, selon le quotidien Yediot Aharonot.

Cependant, dans les heures qui ont suivi, d’autres internautes ont remis le même fichier en ligne à l’adresse http://s24281648.onlinehome.us/criminals/

La liste donne, pour chacune des personnes visées, le nom, le prénom, l’unité militaire concernée, le grade, le matricule, la date de naissance, et, dans la majorité des cas, l’adresse ainsi qu’une photographie, en tenue civile ou militaire.

Tous ces soldats et toutes ces soldates ont exercé un commandement dans l’opération dite « Plomb Durci », qui a tué plus de 1.400 Palestiniens de la bande de Gaza, dont des centaines de femmes, d’enfants, et de personnes âgées, affirment les auteurs du site.

C’est pourquoi on y trouve, à côté d’une brochette de colonels et généraux connus, tel le chef d’Etat Major Gabi Ashkenazi, des officiers de rang inférieur, ainsi que des sous-officiers, avec ou sans kippa, jusqu’au grade de sergent.

Invitant le public à disséminer largement l’information, les auteurs du site espèrent que toutes ces personnes auront un jour à rendre compte de leurs actes, non seulement sur internet, mais dans le monde réel également.

CAPJPO-EuroPalestine

Pour lire le document de 35 pages avec les photos des militaires, c'est ICI

 

 

Si ce lien ne fonctionne plus, merci de nous le faire savoir par la zone de contact afin que nous puissions y remédier si possible.... Le Mossad tente depuis plusieurs jours de supprimer tous les liens, qui sont rétablis par d'autres filières aussitôt...

 

 

Publié dans Monde arabe - Israël

Commenter cet article