UN NOM A RETENIR : ANTOINE CHAINAS

Publié le par dan29000

CHAINAS, ANTOINE CHAINAS, oui c'est vraiment un nom à retenir, si bien entendu vous lisez des polars. Comment vous lisez pas encore de polars, mais enfin quoi, il va falloir vous y mettre tout de suite, et puis c'est tout...

Et si vous en lisez un seul, pour commencer, cette année, c'est  VERSUS que vous devez lire. Certes cela vous prendra un peu de temps, car 640 pages assez serrées. Mais aucun problème pour arriver au bout du bouquin, essayer donc un week end où il pleut et vous ne le verrez pas passer.

Il y a longtemps qu'un polar ne m'avait pas autant marqué, et j'en lis quelques uns chaque mois. Certes j'avais, sans doute, comme vous, loupé son premier roman, Aime-moi Casanova, paru en 2007 dans la Série Noire (qui hélas a abandonné le format poche pour un format à peine plus grand et deux fois plus cher...merci Gallimard). Ici notre auteur, né en 1971, nous fait partager la vie, terrible du major Paul Nazutti. Cet homme est en guerre, en guerre contre, allez disons les juifs et les arabes, les noirs, les blancs, les jaunes, les verts et...les martiens, mais comme nous ne sommes pas dans X-FILES, on les rencontre pas vraiment. Ce type ne vit pas, il survit, enfin il tente de survivre en faisant son boulot en tant que responsable de la brigade des mineurs, sans le moindre espoir sur le monde, sur son métier, sur lui, sur nous, sur les humains surtout. Bref le roman est noir, très très noir, sombre même, très sombre, on ne peut sans doute pas faire plus sombre. Pour les plus âgés qui le liront, on peut songer parfois à la noirceur désespéré de DAVID GOODIS, et le compliment n'est pas mince !

Certes un tueur qui abat des pédophiles, cela fait penser à un certain déjà vu, mais cela s'arrête là, l'intrigue est parfaitement menée, et surtout ce qui impressionne le plus, c'est le style de CHAINAS. Une écriture qui tape, qui coupe, qui laisse des traces à l'image de ce portrait de flic qui fait froid dans le dos parfois. Enfin tout le temps d'ailleurs.

Ame sensible s'abstenir. Noir et dur comme du JAMES ELLROY, c'est tout dire ! Mais c'est du CHAINAS, un vrai style car ses mots font, avec précision surgir ce flic devant nos yeux, pas besoin d'attendre le film, qui devrait bien arriver un jour prochain, on a ce type dangereux devant nos yeux et il vit, bouge, frappe, fait mal avec une véracité dérangeante.

Bref CHAINAS, dont je n'ai pas encore lu les deux autres romans, c'est du talent à l'état pur.

Pour les fauchés, dont je fais partie, VERSUS vient de sortir en poche chez FOLIO POLICIER et son troisième roman ANESTHESIA vient de sortir, toujours à la SERIE NOIRE.

Vous n'avez plus qu'à courir chez votre libraire, à le lire, et à venir me faire un petit commentaire dans les jours prochains, et puis c'est tout...

 

 

Dan29000

Publié dans lectures

Commenter cet article