TARNAC:L'ACHARNEMENT SE POURSUIT

Publié le par dan29000

Dans l'affaire des présumés "terroristes" de Tarnac, l'acharnement de la Sdat se poursuit sur les ordres du ministre de l'intérieur. Tessa Polak, 36 ans, photographe raconte, sur le site de MEDIA PART, en reprise sur le site du NPA, comment elle fut interpellée, un flingue sur la tempe et mise en garde à vue durant 72 heures ! Une interview qui ne ferait qu'inquiéter dans une dictature, mais qui fait vraiment peur dans une "démocratie" même musclée comme la notre. Alors que nous sommes tous sensés aller voter dans trois semaines, les agissements de la sous-direction antiterroriste ne peuvent que nous inquiéter et nous scandaliser. Il serait nécessaire de se pencher sur les méthodes de la sdat et de faire un peu de lumière sur ses activités. Trois proches de Julien Coupat également interpellés en province la semaine dernière. Avant sa bibliothèque "perquisitionnée" ! Et toujours les demandes de mise en liberté refusées !
Les méthodes de la police anti-terroriste posent de plus en plus de problème et ne peuvent être admises. 
Voir la vidéo édifiante :

Publié dans actualités

Commenter cet article