Contrôles au faciès, la police sévit toujours...

Publié le par dan29000

On le savait déjà depuis longtemps, les contrôles de police systématiques, et pas seulement dans les cités, étaient pratiqués au faciès. Attention à vous si vous n'êtes pas blanc, blanc et bien habillé aussi ; la couleur de la peau ne suffisant sans doute pas...Evitez aussi les casquettes, les capuches (même en dehors des manifestations), les foulards palestiniens, j'en parle même pas !
Bref les soupçons pèsent sur une grande partie de la population française. 
Mais les mauvaises langues (souvent de droite)  nous diront que tout cela est une idée, subversive, un argument anti-Sarko, que le racisme institutionnel n'existe pas dans un pays civilisé comme la France.
C'est aujourd'hui une étude scientifique de deux chercheurs du CNRS qui quantifie le phénomène :
Un noir a 6 fois plus de "chances" d'être contrôlé.
Un arabe a 7,8 fois plus de "chances" d'être contrôlé.
Enquête menée à Paris entre octobre 2007 et mai 2008, gare du nord et Châtelet-les halles. Elle fut financée par l'Open society institute créée par Soros.
76% des contrôlés interrogés par les enquêteurs estiment "neutre" l'attitude des policiers. C'est donc le choix discriminatoire et surtout répétitif qui est en cause.
On pourra rapprocher ce résultat de ceux du rapport d' AMNESTY INTERNATIONAL en avril 2009, intitulé "Des policiers au-dessus des lois", et si on a vraiment, mais vraiment, mauvais esprit des deux bavures à Argenteuil en mai et juin.

Publié dans actualités

Commenter cet article