Montreuil, un manifestant perd un oeil suite à un tir de flashball

Publié le par dan29000

Depuis janvier 2009, une clinique désaffectée de Montreuil est occupée et transformée en lieu de vie pour tous les "sans", sans boulot, sans papier et sans logement, les sans ce n'est pas ce qui manque en ce moment. Ciné-club, radio locale, cantine et permanences diverses offrent une alternative de vie à des gens en difficulté.
C'est lors d'une manifestation de protestation contre leur expulsion de la clinique, effectuée le matin même, qu'un militant du CIP (Coordination des Intermittents et Précaires) a reçu en pleine tête un tir de flashball. Hospitalisé et opéré, il a perdu un oeil. Trois personnes furent mises en garde à vue et inculpées. Deux furent relachées. Rappelons que depuis moins d'un an, le flashball est responsable de trois blessés graves. Un lycéen Nantais à l'automne 2008, puis un Toulousain ce printemps, lors d'une autoréduction dans un supermarché.
Alors qu'à Firminy la révolte des jeunes ne faiblit pas, suite au "suicide" suspect d'un jeune en garde à vue et que la "bavure" d'Argenteuil sur un retraité est encore dans toutes les mémoires, les méfaits de la police se poursuivent dans une impunité totale et avec la complicité des médias qui donnent à chaque fois la version des autorités, via l'AFP, sans se donner les moyens d'aller sur place pour écouter les témoins.
Les poursuites contre les trois doivent être abandonnées et le dernier encore en garde à vue doit être libéré immédiatement.
Manifestation lundi 13 à 18h, rue du capitaine Dreyfus, Métro : Croix de chavaux.
Témoignage sur le site du CIP :

Publié dans actualités

Commenter cet article