Résister, c'est créer, Aubenas et Benasayag, un livre décapant à lire cet été

Publié le par dan29000

D'abord publié en 2002 puis réédité en 2008, aux éditions La Découverte, collection Sur le vif, le bouquin écrit par FLORENCE AUBENAS et MIGUEL BENASAYAG n'a rien perdu de son actualité. L'ex-journaliste de Libé et le psychanalyste-philosophe (Du contre-pouvoir en 2000) analysent les formes des nouvelles radicalités où le libéralisme n'est plus un horizon indépassable. Leur apport est particulièrement fécond sur les ruptures de la contestation à l'ancienne, à savoir en référence de modèles de société pré-définis ou de directives d'un parti à la conquête du pouvoir. Des universités populaires à la psychiatrie alternative, des mouvements de paysans sans terre aux mobilisations pour les sans-papier, le passionnant duo conteste la contestation, démontre la pertinence d'une nouvelle grille de lecture où l'incertitude est fondamentale, on sait que les "lendemains qui chantent" c'était bidon, mais que faire demain ?
Ils abordent aussi la question des "décrochages", quitter les grandes villes, vivre du RMI, ne plus travailler, le rôle de la violence et celui des résistances, mais lesquelles, et comment ? Un chapitre passionnant aussi sur le militant et l'individu, ou "Changer LA vie ou changer SA vie ?". Le livre parle beaucoup de l'Argentine bien entendu et de la notion de non-capitalisme, sans attendre toujours une mythique révolution à venir que plus personne n'attend. Donc beaucoup de pistes pertinentes, bref un petit livre de 120 pages, d'accès facile, qui permet la réflexion, avec à la fin une intelligente remise en cause de la dichotomie Réforme-Révolution. On pense parfois à Salesse ou Negri, de bonnes références.
Et puis RESISTER C'EST CREER, c'est la devise de ce blog que vous lisez, alors...
Dan29000

Publié dans lectures

Commenter cet article