France Telecom, entre les suicides des salariés et l'abus de position dominante

Publié le par dan29000

France Telecom a cette semaine une double et chaude actualité. Elle vient d'abord d'être condamnée par l'autorité de la concurence pour "Entrave abusive au développement de nouveaux opérateurs concurrents dans les DOM, entre 2001 et 2006. Condamnation pour 27 millions d'euros ! Ajoutons que c'est la onzième condamnation de cette entreprise,ce qui l'a obligé à verser 500 millions d'euros d'amendes ! 
Pas de chance pour France Telecom, la même semaine l'on apprend le suicide d'un de ses cadres de 51 ans à Marseille. Avant d'en finir le salarié a laissé un courrier expliquant son geste, clairement en rapport avec son travail à FT.
Depuis mai 2009, 6 salariés se sont suicidés à France Telecom, et 18 depuis un an et demi, cela fait beaucoup. Sans parler des 10 autres tentatives. France Telecom n'est pas la seule grande entreprise à sévir dans la vie des salariés, l'on se souvient l'an passé des suicides chez Renault, on se souvient aussi des centaines de morts, par accidents, dans le bâtiment à cause de mesures de sécurités pas souvent respectées, faute d'un nombre suffisant d'inspecteurs du travail.
D'habitude l'on pouvait penser que le capitalisme et son organisation aboutissait aux suicides dans les prisons françaises (encore un cas cette semaine), mais le suicide est donc aussi sur les lieux de travail, tant la pression managériale est forte, surtout à FT où le plan de suppression de 22 000 emplois est mis en place. Ceci est intolérable pour les salariés, leurs familles et leurs proches. Ce n'est pas les vagues tentatives de soutien mises en place par la direction qui peuvent éviter de tels actes, c'est juste par un retour à un travail plus humain, non basé sur la productivité sans cesse augmentée.
Le capitalisme tue, ce n'est hélas pas nouveau, mais le processus, en temps de crise, semble prendre de l'ampleur.

Publié dans actualités

Commenter cet article