Free Aung San Suu Kyi, now !

Publié le par dan29000

Seule prix Nobel de la paix emprisonnée, Aung San Suu Kyi risque cinq ans de prison.  La dirigeante de la LND (Ligue nationale démocratique) est toujours enfermée dans la prison d'Insein dans l'attente du verdict de son procès. Le monde devait savoir aujourd'hui, la junte militaire a repoussé cette sentence au 11 août. Son parti politique, fondé en 1988, a gagné les élections en 1990, avec 82 %. En vain. Depuis la dictature des militaires n'a plus fait d'élections, c'était plus tranquille. Sur les vingt dernières années, quand l'opposante à la junte n'était pas en prison, elle a passé quatorze années de sa vie, assignée à résidence.
Cette dictature militaire est sans doute une des pires dans le monde. Elle peut se permettre, récemment, d'humilier le numéro un de l'ONU, Ban Ki-moon, qui n'a pu s'entretenir avec Aung San Suu Kyi, malgré sa demande,lors de sa venue à Rangoon. Le camouflet était de taille. La grande force de la junte, qui a réussi en 2007 à résister à la "révolution de safran" est ses appuis internationaux. D'abord la Chine et la Russie, pour des raisons stratégiques et économiques, mais aussi l'Europe qui se tait, sous l'impulsion de la France. Le trio Sarkozy-Kouchner-Total est à la base du soutien à la dictature birmane. Seuls les USA boycottent réellement la Birmanie militarisée. Washington vient juste de renouveler son interdiction de commercer à ses entreprises. Seule une longue et durable mobilisation internationale peut la tirer des griffes de la junte.
Hier un appel d'artistes dans Libération :
"Depuis juillet 1988, les généraux de Rangoon qui s’évertuent à la faire taire n’ont pas réussi à refréner les ardeurs qu’elle suscite. Ces vingt années qu’elle a déjà passées en détention n’ont pas fait retomber l’espoir de paix et de démocratie qu’elle incarne pour la population birmane. Le destin de cette femme hors du commun nous rappelle le meilleur de «l’être humain». Son courage est un exemple pour chacun de nous, la puissance de ses convictions nous invite à nous dépasser. Voilà pourquoi il faut continuer à prononcer ce nom, Aung San Suu Kyi, difficile pour nos bouches, continuer à scander le nom de la grande Dame de Rangoon, car notre silence et l’oubli restent les meilleures armes des généraux birmans."
ARDANT/DENEUVE/BINOCHE/BIRKIN/CALI/ CHEREAU/ DAHO/ DEPARDIEU/ DUSSOLIER/ GAINSBOURG/HUPPERT/LECONTE/ JAOUI/MOREAU/PICCOLI/RAMPLING/RENUCCI/RYKIEL/SOUCHON/TAVERNIER/TRINTIGNANT/ VARDA...
Un article dans LE MONDE (SOS POUR AUNG SAN SUU KYI) signé par Birkin, Deneuve, Souchon, Hossein et Piccoli.
    
Ce soir aura lieu un rassemblement à Paris, à 18h, place du GL BROCARD (18e).
On peut aussi s'inscrire dans le comité de soutien :
"USEZ DE VOTRE LIBERTE POUR PROMOUVOIR LA NÔTRE."
Aung San Suu Kyi.

Publié dans actualités

Commenter cet article