Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Début juin à Argenteuil (95) un retraité de 69 ans, Ali Ziri est brutalisé par des policiers ainsi que son ami. Les deux sont alors hospitalisés à l'hôpital d'Argenteuil où le premier va rapidement décédé. L'enquête était alors confiée aux policiers du "célèbre" commissariat d'Argenteuil, le même où travaillent les policiers impliqués dans le matraquage ! Première aberration. L'autopsie révélait, comme souvent, que tout allait bien, en tout cas pas de décès consécutif à un traumatisme. Une première manifestation se déroulait à Argenteuil et un collectif pour savoir la vérité se constituait.
Hier on apprenait par le parquet de Pontoise qu'un juge d'instruction avait été saisi et qu'une seconde autopsie avait révélé 27 hématomes dont l'un de 17 centimètres ! Conclusion, mort par anoxie, c'est à dire manque d'oxygène !
Un nouveau rassemblement a eu lieu hier à Argenteuil en présence d'Omar Slaouti, représentant du NPA local. Un proche de la famille demande que les trois policiers impliqués, toujours en service au commissariat d'Argenteuil, soient suspendus durant l'enquête.
Le commissariat d'Argenteuil est souvent impliqué dans de délicates affaires depuis ces dernières années. Mais cela n'étonne plus personne hélas vu l'impunité généralisée de la police. Mais ici le plus scandaleux est l'attitude du Parquet qui n'a fait que cautionner les mensonges policiers durant plusieurs semaines.
Difficile de dire à quoi est dû ce soudain revirement.
A noter, comme d'habitude, la frilosité, pour ne pas dire plus, des forces politiques dites de gauche, sur la commune où seul le NPA s'active utilement en solidarité avec la victime afin de faire, pour une fois, jaillir la vérité sur les agissements insupportables des cowboys locaux.
Après Montreuil, Argenteuil, mauvaise semaine pour les exactions de la police !
Tag(s) : #actualités

Partager cet article

Repost 0