En Nouvelle-Calédonie, acharnement sur Gérard Jodar en prison

Publié le par dan29000

Gérard Jodar, syndicaliste de l'USTKE, en prison à Nouméa pour un an, suite à un conflit salarial, vient, mercredi, d'être privé de parloir, suite à son entretien accordé par écrit à Libération. Il déclarait à propos de la Nouvelle-Calédonie :
"Nous sommes toujours dans une colonie et pas très loin de l'époque du bagne".
Ses propos ont été repris par la presse locale et firent du bruit dans l'archipel. Sa femme et ses enfants, mercredi dernier, ont essuyé un refus de visite. Le directeur de la prison de Camp Est, M. Fenard, n'aurait pas apprécié que le syndicaliste dénonce les conditions de détention de la prison qui, pour 190 places, enferme 420 détenus !
De plus sa demande d'aménagement de peine lui a été refusée malgré un avis favorable. Demande acceptée pour les autres personnes condamnées dans ce dossier. On peut donc parler d'acharnement sur ce syndicaliste, avant son procès en appel prévu le 25 août. 
MANIFESTATION ce samedi à l'appel de l'USTKE et du collectif de soutien. Départ devant le siège du syndicat et arrivée devant la prison.
Extraits de ses propos, ci-dessous :

Publié dans actualités

Commenter cet article