BRAZIL, mensuel de cinéma indispensable à notre amour du cinéma

Publié le par dan29000

Ce blog de résistance a aussi pour vocation d'écrire sur la presse qui résiste à l'air pourri du temps. Ici on aime bien POSITIF (cet été avec un formidable dossier,folie et cinéma) et aussi BRAZIL 2.
Brazil fut créé en 2002 par Christophe Goffette. Autant l'avouer je ne l'ai connu et lu qu'en janvier 2003 avec l'excellent article sur Besson dans le numéro 4 /
BESSON M'A TUER MON CINEMA.
Cela vaut alors au mensuel une plainte de Luc Besson pour diffamation et une demande de 50 000 euros afin de tuer définitivement le journal. Le gros con de chez Europacorp est débouté et tous ceux qui vomissent le cinéma-business se mettent à lire Brazil. On trouve encore ce texte courageux sur le web, à lire, vraiment.
"Traiter les gens de cons, ce n'est pas un outrage, c'est un diagnostic" disait Frédéric Dard.
Ensuite il y eut des hauts et des bas, parfois débats aussi, pour le journal qui fusionna avec le mensuel rock CROSSROADS en 2004.
Retour, espérons définitif en septembre 2007 avec Brazil 2.
La philosophie du journal selon Goffette :
"Laisser parler ses tripes et son coeur, plutôt que son cerveau". 
Dont acte.
Au numéro d'été, encore en kiosque, mais magnez-vous quand même :
Un magnifique dossier sur Woody Allen, un des cinéastes favoris de ce blog, cinquante ans de cinéma cubain à Toulouse, Annecy 2009, un entretien avec Sandrine Bonnaire et Kevin Kline, Adieu Gary, John Sayles et...cerise sur la pellicule, un dialogue au téléphone avec le nécessaire Seymour Cassel qui a maintenant 74, c'est dingue !
Ajoutons Scola, Christophe et le DVDodrome...
Bref c'est copieux, de la qualité de la quantité dans 116 pages, avec presque pas de  pubs (c'est important), bref tout le contraire de Première ou Studio-Ciné machin...C'est édité par Banditscompany et ils sont basés dans le 95, cela change un peu des journaleux du 75 !
Laissons le dernier mot au rédac-chef dans son édito d'été :
"Pour résumer : monde de merde ! Et ce monde de merde, si on ne l'accepte pas, on doit le combattre, car la neutralité n'est plus possible."
Pas mieux, cela pourrait être la devise de ce blog !

Publié dans lectures

Commenter cet article