Chérèque-Thibault, une rentrée paisible, main dans la main...

Publié le par dan29000

 C'est la rentrée syndicale. Le premier petit événement de cette rentrée est la 23e université d'été de la CFDT. Rien de bien nouveau du côté de la centrale de Chérèque, sinon cette année, la participation de Bernard Thibault aux journées de Boissy-la-rivière du 25 au 28 août.
C'est une première, et cela se remarque, normal.
Chérèque : "C'est un signe politique fort que Bernard ait accepté de venir ici, comme ça l'a été pour moi de l'inviter".
Thibault : "Je ne réponds généralement pas aux invitations pour participer aux universités d'été".
Comme cela c'est plus clair.
Le thème retenu cette année était "Les défis du syndicalisme de demain". Et aussi la rentrée syndicale que certains annoncent chaude. Pour le moment, excepté à la Poste et dans l'éducation nationale, pas de date de mobilisation nationale prévue. Juste le huit octobre avec la CSI pour défendre le "travail décent", si si, vous savez lu bien le travail décent (c'est quoi la définition du travail  décent ou indécent ?).
En bref les deux compères font comprendre à Mailly (FO) que sa demande d'une journée de grève interpro carrée, cela ne sera pas pour demain !
La priorité pour Chérèque à la rentrée, c'est "mettre des forces sur le terrain pour aider les équipes locales en difficulté". Joli programme, Sarkozy doit déjà trembler, quant au Medef, n'en parlons pas, une vraie angoisse !
Pour la CGT, la priorité de cet automne, elle va être simple, très simple, on va préparer le congrès de décembre, voilà la perspective. Terrible perspective pour les patrons aussi ! Quant au gouvernement Fillon, il risque de vaciller devant une telle agressivité syndicale.
Lorsque Mailly déclare que l'unité n'est pas une fin en soi, espérons qu'il ne ment pas. Une date de rencontre de l'intersyndicale devrait bientôt être  fixée.

Publié dans actualités

Commenter cet article