EDF mis en examen pour espionnage informatique de Greenpeace

Publié le par dan29000

Mercredi dernier EDF vient d'être mis en examen pour "Complicité et recel d'intrusion frauduleuse dans un système de traitement automatisé" a annoncé l'avocat de l'entreprise.
Trés mauvaise passe pour EDF déjà mise en cause pour la demande ridicule de Gadonneix d'augmenter les tarifs de 20%, puis la désinformation de  certains de ses clients et enfin par des augmentations cachées...
Rappelons qu'un haut responsable de la sécurité informatique du groupe, Pierre François, a déjà été mis en examen fin mars pour "Complicité d'intrusion informatique". Son supérieur hiérarchique, le contre-Amiral Pierre Durieux a été, lui, mis en examen le 10 juin pour "Complicité et recel". Dans cette minable affaire, EDF est fortement soupconnée d'avoir commandité l'espionnage informatique de l'ordinateur de Yannick Jadot, actuellement député européen d'Europe Ecologie,et à l'époque directeur des campagnes et opérations antinucléaires de Greenpeace. C'est Médiapart qui avait révélé l'affaire.
C'est la société Kargus consultants qui avait fait le sale boulot. Son patron, Thierry Lorho, assume avoir espionné Greenpeace "sur ordre d'EDF". Il aimerait d'ailleurs que son commanditaire assume aussi le fait !
EDF la joue pour le moment "victime" ! L'entreprise affirme  être en rien impliquée et qu'il ne s'agirait que d'actions de salariés isolés. Sans rire !
Greenpeace a demandé la suspension du directeur de la sécurité.
Rappelons que l'ONG pacifiste et écologiste intervient dans 42 pays contre toutes les atteintes à l'environnement et propose des solutions. Elle a en France 117 000 adhérents et 3 millions dans le monde. Greenpeace avait montré du doigt durant ces dernières années, l'ineptie du projet industriel de l'EPR. En 2006, elle avait aussi publié un document classé sur la vulnérabilité de la centrale de Flamanville.
 

Publié dans actualités

Commenter cet article