Taxe Tobin, l'éternel retour réjouit ATTAC

Publié le par dan29000

Cela faisait longtemps que nous n'avions pas entendu parler de notre chère Taxe Tobin. Son nouveau retour n'est pas provoqué par l'université d'été d'ATTAC dont je vous ai parlé voici quelques jours,mais par un baron anglais, yes, à la grande surprise de tout le monde.
Le phénomène se nomme Adair Turner, un proche de Tony Blair qui est devenu baron en 2005, ce qui n'est pas incompatible. Turner Ecchinswell est passé par BP, Chase Manhattan bank et Merril Lynch aujourd'hui. Il fut aussi, de 1995 à 1999, patron des patrons et Président de l'autorité des marchés financiers. Il prend position depuis la semaine dernière pour la taxe Tobin, ce qui permet à ATTAC de se réjouir, sans doute un peu rapidement :
« Nous saluons la lucidité d'un des principaux acteurs de la finance globale, Adair Turner, actuel président de l'Autorité britannique des services financiers (FSA). 

Comme M. Turner, nous pensons que “si vous voulez faire cesser les rémunérations excessives dans un secteur financier hypertrophié, vous devez réduire la taille de ce secteur ou appliquer des taxes spéciales sur ses bénéfices avant rémunération.

Comme M. Turner, nous estimons que le niveau de rémunération dans les banques vient d'une ‘dérégulation financière caricaturale.

Comme M. Turner nous affirmons que la plupart des transactions de la place financière de Londres (nous ajoutons Paris, Francfort, New York…), et notamment celles accomplies par des traders assoiffés de bonus, sont socialement inutiles’.”
Ce qui est certain, en revanche, c'est que les fameux codes de bonne conduite et autres mesures pour tenter de moraliser la finance ne font que sauver les apparences (Voir la récente venue ridicule des patrons à l'Elysée). L'alliance entre le gouvernement et les grands patrons ne peut être qu'un rideau de fumée destiné aux plus crédules des électeurs.
Brassage d'air, comme d'habitude. Et ce n'est ni la première fois, ni la dernière.
Tout le monde est d'accord pour affirmer que la spéculation n'a aucun rôle social utile et que l'économie casino participe fortement à l'actuelle crise financière qui est le produit de trente ans de politiques ultralibérales.
Vu l'importance et l'audience de "red Adair", (oui "Adair le rouge", les anglais pensent que l'on est "rouge" quand on est travailliste, si si,) et que le prochain G20 approche, qui reprendra la balle au bond ?

Publié dans actualités

Commenter cet article