Continental / Prison avec sursis pour Xavier Mathieu et les "Conti"

Publié le par dan29000

Le verdict du Tribunal correctionnel de Compiègne vient de tomber ce matin. C'est la prison avec sursis, de trois à cinq mois, pour six des "Conti", dont le délégué CGT Xavier Mathieu. Un septième inculpé a obtenu la relaxe. Ils sont condamnés pour "Destruction en réunion de biens préjudiciable à l'état". En ce qui concerne les amendes, c'est un renvoi à la date du 04 novembre, le feuilleton judiciaire n'étant donc pas encore achevé. Mais c'est la colère et la déception qui domine ce midi à Compiègne. Les "Conti" attendaient la relaxe et c'est la prison (avec sursis) avec inscription sur leurs casiers judiciaires.
La justice de classe a parlé une nouvelle fois.
Pour rappel ils risquaient une peine maximale de cinq ans de prison et 75 000 euros d'amende. Mathieu avait reconnu un "dérapage non prémédité" suite à la colère ouvrière lors de l'annonce de la fermeture du site de Clairoix, entrainant la suppression de 1120 emplois. La longue lutte offensive des "Conti" leur a valu d'obtenir 50 000 euros. Depuis Xavier Mathieu est devenu un symbole pour une partie de la gauche, celle qui veut se donner les moyens de lutter contre les patrons voyous. Présent à la fête de Lutte ouvrière, puis à l'université d'été du NPA, il devait également participer à la fête de l'huma début septembre. Mais le long bras de la CGT au sein du PCF en a décidé autrement. Avec un courage politique rare, le PCF a retiré son invitation. Mais Thibault devrait, lui, être là.Ouf, on respire ! Une bonne illustration de la coupure qui se fait à l'intérieur de la CGT, entre ceux qui se battent à la base avec souvent de nouvelles méthodes d'action et vigueur, et la direction qui elle, préfère les journées d'action sans lendemain et la  CFDT ou le PCF ! Espérons que le vrai reflet des luttes, nombreuses, depuis quelques mois, apportera un peu d'air frais contestaire au prochain congrès de la centrale de Thibault en décembre.
Ce matin plusieurs centaines de personnes étaient rassemblées devant le palais de justice de Compiègne avec Besancenot et Laguiller entre autres.
Une manifestation dans Compiègne est appelée dans l'après-midi afin de poursuivre la lutte exemplaire des "Conti", une lutte qui est l'affaire de tous, même si elle n'est pas celle de la CGT.

Publié dans actualités

Commenter cet article