Bretagne / Algues vertes / 300 plaintes contre un préfet attentiste

Publié le par dan29000

Cela bouge en Bretagne. Après la mort d'un cheval, de deux chiens, et avant celle, possible, d'un humain un de ces jours, 300 plaintes ont été déposées hier au tribunal de Guingamp, contre le préfet des Côtes d'Armor, accusé de ne pas prendre les mesures nécessaires afin d'endiguer la prolifération des fameuses algues vertes. Plaintes avec constitution de partie civile, pour mise en danger délibérée de la vie d'autrui.
Yves-Marie Le Lay qui est président de l'association "Sauvegarde du Trégor" estime que le préfet met en danger leurs vies en ne prenant pas en considération le danger que représente l'intoxication par hydrogène sulfuré produit par la décomposition des algues vertes accumulées sur les plages.
Rappelons que c'est lui aussi qui accorde les nombreuses autorisations d'extension d'élevage dont les énormes rejets en nitrates accélèrent le développement des algues tueuses.
Après sa venue le mois dernir pour faire un peu de "communication" le premier ministre Fillon avait annoncé que l'état, cette année, prendrait à sa charge le nettoyage des plages bretonnes ! C'est l'illustration, claire, que l'état se moque du monde et ne veut pas se donner les moyens de résoudre le problème. Il est plus aisé de s'attaquer à la conséquence que d'essayer de résoudre la cause. La cause est connue, les pollueurs aussi, ils se nomment élevage et agriculture intensive. Alors le préfet, en digne représentant du gouvernement, préfère ménager les grosses exploitations qui polluent, et faire ainsi appel aux fonds publics pour nettoyer les dégats provoqués par les profits privés ! Ce n'est hélas pas nouveau, mais cela devient de plus en plus visible en Bretagne.
Certes il faut nettoyer, mais nettoyer sans supprimer la cause, ne servira à rien, c'est juste un rideau de fumée gouvernemental !
A lire aussi sur le sujet :

Publié dans environnement

Commenter cet article

Elmer 12/09/2009 09:02

Bonjour. Tant qu'il y aura de l'argent à faire avec des porcheries et des paysans dans l'affaire, le gouvernement ne bougera pas. Le lobby est trop fort ! Les lettres de menaces arrivant chez les acteurs des associations anti-algues vertes l'attestent.

dan29000 12/09/2009 09:32


c'est vrai mais il n'y a rien d'inéluctable dans la vie, et en politique non plus, alors peut être à la manif du 27 septembre à HILLION, il faut être nombreux