Blanquefort / Premier pas vers un collectif des entreprises en lutte

Publié le par dan29000

C'est à Blanquefort en Gironde que s'est tenue, hier, la première réunion des entreprises en lutte, ou en difficulté, selon les termes, à l'invitation de la CGT FORD, d'après une idée des New Fabris avant l'été. La population et des élus étaient là, aux côtés de représentants des New Fabris, de Celanese à Pardies, de Freesquale à Toulouse, de PSA Mulhouse ou Goodyear Amiens (Molex avec trop d'échéances proches et Conti étaient excusés).
"L'idée est de créer de la solidarité afin d'être plus fort face aux patrons qui ont la trouille d'une généralisation du mouvement" explique Philippe Poutou, délégué CGT du site Ford Blanquefort qui recevait.
"Ce n'est pas en restant seul que l'on peut s'en sortir, c'est ensemble que l'on peut faire reculer les patrons " ajoute Didier Soulet, délégué CFDT de Freesquale.
De l'atelier de discussions, plusieurs questions revenaient :
-On se bat tout seuls, où sont nos dirigeants ?
-A quoi servent-ils si ce n'est à toujours vouloir mettre de l'eau dans notre vin !
-Le problème, c'est que nos instances syndicales n'ont pas de réelles perspectives.
"Nous devons créer des liens, Collectif ou pas, que la fédé le veuille ou pas" déclare un ouvrier de Peugeot Mulhouse.
D'autres thèmes furent abordés, et un concert eut lieu à la fin de la rencontre. Enfin un courrier sera envoyé à Thibault afin de "mettre les choses à plat".
Il y a bien volonté de créer un Collectif mais comment avancer, est la grande question. Une prochaine rencontre est prévue après la grève du 17 septembre qui devrait clarifier la situation.
La SNCF et la Poste vont bouger dans les jours prochains, sans attendre une future journée d'action bidon décidée aillleurs sur une vague notion de travail décent !

Publié dans actualités

Commenter cet article