Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marc Gentilini, ancien directeur de la Croix rouge de 1997 à 2003, est membre de l'Académie de médecine, membre du Conseil économique et social, ancien membre de la Halde. Il est surtout professeur spécialiste en maladies infectieuses et tropicales. Il était encore ce matin au 7/9 de France-inter où il réitéra son message qui commence, lentement mais surement, notamment avec l'aide des blogs qui s'activent beaucoup sur le sujet, à être entendu par le grand public.
La grippe A (H1N1) est un syndrome bénin et banal, ou banal et bénin.
Durant ces derniers mois cette grippe a fait 2000 morts dans le monde entier, pendant que le paludisme en faisait, lui, 500 000 !
Cherchez l'erreur !
On pouvait s'en douter, vu le sérieux de cet homme, pas question d'aller chercher du côté des conspirationnistes qui foisonnent sur le web en ce moment, voyant dans cette campagne internationale, un vaste complot des élites, visant à tuer une grande partie de la population avec un vaccin frelaté manipulé par les grands labos ! Les délires n'ont jamais de limites.
Mais ce que dit le professeur Gentilini est intelligent et réaliste. Il parle avec une longue expérience. Les politiques, dans tous les pays, sont "victimes" des pressions de l'OMS basée à Genève, énorme rouleau compresseur, qui tenterait de faire oublier un terrible manque de réaction dans les années 80 à l'époque du début du sida.
On pourrait aussi ajouter que l'OMS, elle, subit de plein fouet les pressions énormes des lobbys pharmaceutiques dont la puissance dévastatrice n'est plus à démontrer.
Gentilini dénonce depuis plus de deux mois, le déferlement politico-médiatique. A part pendant la campagne pour le référendum européen, jamais les médias dominants n'avaient autant martelé sur un sujet, alors qu'il ne se passe pas vraiment grand chose.
Faire peur est un métier que les grands groupes d'informations maitrisent bien.
De nouveau Gentilini :
"Le poids qu'on attribue à la grippe A est indécent par rapport à l'ensemble de la situation sanitaire dans le monde. C'est une pandémie de l'indécence. Quand je regarde la situation de la planète, j'ai honte de voir tout ce qui est entrepris pour éviter cette grippe dont ne sait que peu de choses."
Petit rappel : Chaque semaine, dans le monde, 200 000 enfants meurent de maladies.
En France : 3 morts (Des malades d'ailleurs atteints de pathologies lourdes).
Un milliard et demi d'euros dépensé en vaccins, masques et logistique...
Alors que le fameux trou de la sécu fait un retour remarqué...
Enfin, au-delà de cette "grippette" dont parlait le mois dernier le professeur Debré, il va falloir bientôt discuter de ce vaccin qui approche, certes il sera gratuit pour nous et sur la base du volontariat. Mais là aussi, que sait-on vraiment de ce futur vaccin ? L'on sait qu'il est fabriqué dans l'urgence en ce moment et que des voix s'élèvent pour accélérer les procédures de mise sur le marché ! Un nouveau vaccin demande du temps, pour le fabriquer, pour le tester et pour avoir la validation des autorités, afin d'être certain que le remède n'est pas pire que le mal.
La moitié des français aujourd'hui n'envisage pas de se faire vacciner, une bonne nouvelle pour leur santé, une mauvaise pour les labos... 
Tag(s) : #actualités

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :