Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A Billère, petite commune de 14 000 habitants des Pyrénées Atlantiques, le maire a décidé de faire réaliser par des peintres une fresque murale extérieure afin de garder le souvenir des enfants expulsés du département avec leurs parents étrangers. La fresque a été inaugurée samedi dernier en présence de plusieurs centaines de personnes. Etaient présents, des élus des communes environnantes, la section départementale de RESF, des représentants des syndicats, des partis politiques, des associations. Petite cérémonie et allocutions de la députée-maire socialiste de Pau, Martine Lignières-Cassou, du maire de Billère, Jean-Yves Lalanne. Il faut préciser que sur le territoire de cette commune est installé un local de la Police des frontières.
Après que "Danactu-resistance" ait dénoncé à de multiples reprises, les aberrations de certains maires bretons (Loudéac et Morlaix) où des élus grillagent des arbres pour chasser les SDF ou refusent de marier des étrangers en situation régulière, une telle initiative fait vraiment plaisir. L'écho favorable  auprès de la population également. 
Elle est survenue la semaine où Besson se vantait dans les médias d'avoir fait son quota d'expulsions pour les premiers mois de 2009.
On image facilement l'impact que pourrait avoir la multiplication de telles initiatives un peu partout en France ! Si la chasse aux enfants à la porte des écoles semble, pour le moment, en veilleuse, le gouvernement Sarkozy va redoubler de zèle dans les mois prochains, approche des élections régionales oblige. A nous de ne pas laisser faire.
C'est pas les sans-papier qui sont de trop en France, c'est le Medef et ses auxiliaires gouvernementaux, Besson en premier.
Tag(s) : #actualités

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :