Lannion / Un syndicaliste se suicide à France Telecom

Publié le par dan29000

La vague de suicide se poursuit à France Telecom. C'est fin août que le délégué du personnel et membre du CHSCT, responsable de la validation des équipements de transmission chez Orange s'est suicidé. Agé de 52 ans, marié, père de 3 enfants était, semble-t-il, isolé dans son environnement professionnel depuis quelques mois. Sa hiérarchie lui avait demandé d"améliorer son comportement".
Début juillet il avait été convoqué par la direction afin de lui "demander des explications suite à une accusation anonyme sans preuve." Il avait par la suite consulté le médecin du travail.
Dans un communiqué la CFDT met en cause les différents épisodes professionnels ayant précédé le suicide du syndicaliste. Pour Christian Wipliez, délégué CFDT, il y a un lien direct entre ce suicide et les méthodes de management de l'entreprise.
"L'entreprise ne sait pas détecter la souffrance de gens comme Michel".
C'est donc une ligne de plus sur la liste des suicides à France Telecom depuis janvier 2008.
Les syndicats SUD, CGT, FO et CFDT ont déposé un préavis de grève pour jeudi dans la région Bretagne de France Telecom. CFTC et  CGC se joindront à eux pour appeler à un rassemblement à Rennes devant le siège régional de FT.
France Telecom est entré en bourse en 1997 et a été recapitalisé par l'Etat pour neuf milliards d'euros en 2004 et ne cesse de subir des restructurations depuis.
Au-delà de cette sinistre série, c'est tout le monde du travail, de la productivité, des cadences, des pressions en tous genres, qui est à remettre en cause. Et aussi la philosophie même du travail comme épanouissement de l'individu. En système capitaliste, la valeur travail n'est qu'au service des profits. Certains la remettent en cause aujourd'hui et c'est une bonne chose. Cela ne pourra que s'étendre...

Publié dans actualités

Commenter cet article