Réforme santé Obama / Hystérie de toutes les droites américaines

Publié le par dan29000

C'est ce soir qu'Obama doit prononcer un discours sur sa réforme du système de santé devant le Congrès américain. La mère de toute les batailles a débuté depuis le début de l'été. Si Obama devait subir une défaite sur ce sujet primordial, c'est tout son programme pour la mandature qui serait en danger mortel. Et les droites le savent, alors elles montent à l'assaut par vagues incessantes et violentes.
RAPPELS / 48 millions d'américains sans assurance santé (16% de la population).
               18 % du PIB américain pour la santé (10% au Canada, 11% en France).
               
LE SYSTEME ACTUEL : A / 1 / MEDICARE : Pour les plus de 65 ans et les invalides, sans condition de ressources.
                               2 / MEDICAID : Pour les pauvres, un système par état, le tout co-financé par l'Etat fédéral. AU TOTAL 1+2 = 25% des américains.
                               B / Ceux couverts par l'assurance fournie par leur employeur, cela ressemble à nos mutuelles complémentaires, sauf que cela n'est pas complémentaire et ce sont les grands groupes d'assurances qui profitent. Au total, environ 60 % des américains.
Si on additionne A+B cela laisse 15 à 16 % d'américains sans couverture sociale, sans compter que pour B, les assurances sont réellement catastrophiques (Revoir le film de Michael Moore : Sicko), tarifs exorbitants, pressions sur les assurés, manipulations et ruptures de contrats juste avant des prises en charge hospitalières, bref une sorte de jungle, mais une jungle juteuse. C'est pour cela que les américains sont très mal soignés et que l'OMS classe les USA au 37e rang mondial pour la santé !
LA REFORME OBAMA : Elle est tout sauf révolutionnaire, vu d'ici elle semble même modeste.Pas de nationalisation de la santé, maintien des assurances privées, mais création d'un régime alternatif offrant de nouvelles prestations aux populations sans couverture, à prix abordables. Un organisme public existera entre les assurés et les assureurs. Les détails sont encore un peu obscurs. Développer la prévention et l'émergence de mutuelles sur le modèle français et favoriser un meilleur encadrement des dépenses médicales discriminantes des assureurs. Leur imposer la suppression des plafonds de dépenses, des contrats incompréhensibles et la radiation pure et simple des patients non rentables.
L'ASSAUT DES DROITES /  Une idée martelée en boucle : La redistribution est contraire à l'idéal américain de "responsabilité". L'argent gagné par le travail ne doit pas être dépensé pour d'autres.
LES REPUBLICAINS / Normalement ils ont pris la tête de la croisade anti-Obama dès le printemps dernier avec une vigueur revancharde incroyable. McCain et Sarah Palin mènent un assaut systématique, jour après jour. Elle parle de "Mal absolu" et multiplie les mises en garde contre la mise en place "des commissions de la mort"...Pour les élus républicains la réforme est trop coûteuse (1000 milliards de dollars, mais sur 10 ans), elle va entrainer une forte hausse des impôts et un rationnement des soins pour tout le monde...Les seuls mots de "santé publique" sont synonymes d'atteinte aux libertés et de diktat de l'Etat fédéral. Planqués derrière les élus républicains, mais à leurs côtés de nombreuses associations de médecins, et surtout les assureurs privés qui font fortune sur le dos des patients. Les cotisations flambent depuis quelques années, et les franchises aussi. En 2008, 85 000 américains sont partis se faire soigner à l'étranger, souvent au Canada. La première cause des faillittes et dépôts de bilan de personnes privées est l'impossibilité de faire face à des dépenses de santé imprévues.
L'EXTREME DROITE / Depuis l'élection d'Obama, c'est le grand retour des groupes et milices armées fascistes dans de nombreux états. Tout est bon afin de faire peur à la majorité silencieuse, souvent mal éduquée et/ou mal informée : "Le logo de la réforme ressemble à la croix gammée, le projet est d'inspiration communiste, parfois d'inspiration nazi, il est intrusif, des personnes âgées seront euthanasiées choisies par les tribunaux de la mort..."
Ensuite c'est des milliers de réunions publiques, de propagande haineuse, raciste. Americans for prosperity, Independance institute, Teaparty Patriots, Freedom works. Lors de réunions démocrates sur la réforme, des hommes en armes sont venus participer rappelant la libre expression et le droit à  porter des armes. Le député démocrate David Scott a été la cible d'incendiaires, des  lettes de menaces se sont succèdées et une croix gammée peinte sur son bureau ! Une manifestation est prévue samedi prochain afin de faire pression sur les élus du Congrès.
LA DROITE DU PARTI DEMOCRATE / Une fraction, certes minoritaire, du propre parti d'Obama ne se mobilise pas vraiment sur cette réforme. Trop chère, au mauvais moment, c'est la crise, tout va mal, on ne pourra pas y arriver...Elle fait bien entendu le jeu des puissants médias américains. La publicité aux USA pèse d'un poids inconnu en France. Les spots TV pour les médicaments sont une habitude, pour les partis politiques aussi. Pour les laboratoires pharmaceutiques également. Le matraquage est incessant :
1,4 MILLIONS DE DOLLARS PAR JOUR des groupes de pression pour influencer le Congrès !
Enfin ultime problème pour Obama, son meilleur soutien chez les élus, TED KENNEDY vient de décéder. Il avait fait de sa vie entière une bataille pour la réforme du système de santé, en vain. Comme Clinton en 1993 qui avait échoué à mener à bien le combat. Il est vrai que les enjeux aujourd'hui dépassent même la réforme de la santé, il s'agit dès la première année de faire échouer tout le programme, pourtant peu révolutionnaire, d'Obama.
Devant un telle violence systématisée depuis quelques mois, Obama, manifestement doute. Les néo-conservateurs viennent de réussir à réactiver le terrible spectre du "collectivisme". Aux USA, les mots socialisme, communisme, sont synonymes de diable, et les photos d'Obama en diable se multiplient dans les rassemblements et sur les sites web. La politique, doucement, s'estompe alors pour l'émotionnel et l'irrationnel.
  

Publié dans actualités

Commenter cet article

Roland 27/09/2009 21:46


Ici (en anglais je regrette, peut-être faudrait-il le traduire, il vaudriat le coup)
u texte très interessant qui nous révèle le pourquoi de l'étrange attitude, du rejet viscéral qu'on tan td'américains devant ce qui est pourtant considéré dans touts les autres pays du monde come
le B-A BA d'une société civilisé : La Sécurité Sociale.
édifiant ! et affligeant.
http://www.israelshamir.net/English/Red_Ed.htm