Roms marqués au tampon par des gendarmes à Corbeil

Publié le par dan29000

Partout en Europe la chasse aux Roms est ouverte. En France, police, gendarmerie et parfois français de souche, main dans la main, traquent le sans-papier. Fin août, dans l'Essonne, dans le cadre d'un contrôle d'identité une unité de gendarmerie a envahi un campement de fortune où vivait une centaine de roms.
La situation hélas serait banale, si les gendarmes n'avaient fait usage d'un tampon encreur humide afin de savoir qui ils avaient déjà contrôlé...Sans doute un problème de mémoire des vaillants fonctionnaires...
Les roms n'ont pas vraiment apprécié, les organisations de soutien aux sans-papier non plus et l'affaire du tampon fait du bruit. Même Besson demande aux gendarmes de ne plus employer une telle méthode de marquage. C'est dire !
Il est vrai que cela rappelle un peu des mauvais souvenirs.
On commence par un tampon pour des étrangers, puis pourquoi pas un numéro sur le bras ou une étoile jaune sur la chemise...
Il y a parfois dans notre hexagone quelque chose qui sent mauvais...
Les gendarmes,eux, n'étaient pas choqués. Il y a la même chose à la porte des discothèques ! 
Existe-t-il un test de QI au concours d'entrée de la gendarmerie ?

Publié dans actualités

Commenter cet article