Argenteuil / Stop aux violences policières / Rassemblement vendredi

Publié le par dan29000

C'est le 11 juin dernier qu'ALI ZIRI, 69 ans, est mort, des suites d'un violent tabassage des policiers du commissariat d'Argenteuil (95). Il se trouvait avec un ami dans une voiture quand il fut arrêté, sorti, menotté et frappé. Transporté à l'hôpital, il décéda peu après.
Dans un premier temps, l'enquête fut confiée au commissariat d'Argenteuil, là où exercent les policiers mis en cause. Si vous avez bien lu ! Une première autopsie avait écarté, comme d'habitude, tout décès consécutif à un traumatisme. Un comité de soutien avait ensuite été créé.
Début juillet un juge d'instruction a été saisi et une nouvelle autopsie effectuée. Et là, surprise, le parquet de Pontoise annoncent que "les experts ont relevé des traces d'hématomes plus nombreuses".
Nombreuses est le bon terme, 27 est le vrai chiffre. L'hématome le plus important mesure 17 centimètres, d'après Omar Slaouti du NPA. 
D'après l'avocat de Ziri, la seconde autopsie révèle aussi "une mort par anorexie, c'est à dire manque d'oxygène.
Un rassemblement unitaire large se déroulera demain vendredi sur la dalle. Cette nouvelle affaire d'exaction policière ne doit pas être enterrée comme d'habitude.
VENDREDI 18 H/ DALLE, près de la gare du Val / témoignages des victimes, avocats, assos
                20h30 repas solidaire gratuit et partagé
A l'appel du Collectif / NPA, LO, AL, PCF, PG, Verts, UL CGT, ATMF, AC le feu, MIB, GESTI, PCOF...

Publié dans actualités

Commenter cet article