IFREMER / Droit de retrait pour des salariés menacés

Publié le par dan29000

Dans le bassin d'Arcachon, les ostréiculteurs souffrent. ils en sont à la septième interdiction de commercialisation de leurs produits, alors ils s'énervent, ce que l'on comprendra facilement. Néanmoins cela ne peut conduire au harcèlement des salariés de l'IFREMER.
C'est ce laboratoire de l'Institut français de recherche pour l'exploitation de la mer  d'Arcachon qui est chargé de tester l'état sanitaire des huîtres et moules du bassin.

Vendredi, c'est à l'unanimité que tous les salariés ont fait jouer le "droit de retrait" suite aux menaces pesant sur eux depuis plusieurs semaines.
Menaces verbales directes, appels téléphoniques de nuit anonymes, jets de projectiles divers...Un climat d'insécurité qui justifie pleinement ce droit de retrait. Il est impossible à des salariés d'un service public de continuer à travailler dans de telles conditions. 

Le conflit en réalité porte depuis déjà longtemps sur les tests dits "tests de souris" qui, d'après les ostréiculteurs, ne seraient pas fiables. Il est question de les remplacer par des tests chimiques mais pas avant 2010. Et c'est long quand on ne peut plus vivre de son métier.
Une nouvelle réunion est prévue lundi à l'IFREMER.

Publié dans actualités

Commenter cet article