MOLEX, amertume après la signature d'un petit plan de sauvegarde

Publié le par dan29000

Hier soir les salariés de l'usine Molex ont voté pour la signature du plan de sauvegarde, par 140 voix pour et 74 contre. FO et CGC appelaient à voter pour, tandis que la CGT, qui refuse le plan, ne donnait pas de consigne de vote.
La lutte des Molex durait depuis onze mois. Ils avaient souvent été victorieux, dans l'opinion, dans les médias et devant la justice. Mais ils se heurtaient à une entreprise américaine de fer, et un gouvernement assez complaisant.
Pourtant, Estrosi est content, et il le dit.
La reprise par un fonds d'investissement américain HIG est très partielle et ne concernera qu'une soixantaine de salariés environ. Sur les 283, cela fait peu. Les salaires de juillet et août devraient être payés. Les licenciés toucheront un mois de salaire par année d'ancienneté, ce qui est aussi très peu.
Beaucoup se disent que cela aurait été pire si le plan n'était pas signé. Certes.
Certains veulent continuer de se battre afin de surveiller la mise en application du plan, et ils ont raison, mais l'amertume est là...
Il faudra à froid faire le bilan de la lutte, de la frilosité des directions syndicales, de l'absence globale des politiques sur le terrain.

Publié dans actualités

Commenter cet article