Lettre de Michel, cadre à France Telecom, suicidé le 14 juillet

Publié le par dan29000

Voici le texte intégral de la lettre de Michel, cadre de 51 ans, écrite le 13 juillet 2009, la veille de son suicide. La nouvelle n'est apparue que deux semaines plus tard. Dans la plupart des cas les quotidiens ne publièrent que des extraits.
 En son hommage, la voici en intégralité, et peut-être que le PDG de France Telecom la lira un jour, et ce jour-là il aura honte d'avoir prononcé mardi dernier, les mots de "la mode des suicides". Dégueulasse !

 A l’attention de ma famille 
Et de mes collègues de travail
Le 13/07/2009

Merci de diffuser cette lettre à mes collègues de travail et aux délégués du personnel.

Je me suicide à cause de mon travail à France Télécom. C’est la seule cause. Urgence permanente, surcharge de travail, absence de formation, désorganisation totale de l’entreprise. Management par la terreur ! Cela m’a totalement désorganisé et perturbé.Je suis devenu une épave, il vaut mieux en finir.

De plus, ils m’ont attribué récemment une augmentation de salaire plus importante que la majorité des autres personnes et étant très maladroit je l’ai communiqué à mes collègues de travail « transparence ». C’était très maladroit car beaucoup de personnes m’ont reproché ça.( beaucoup de « zero augmentation », ce que je ne savais pas). Mais moi je ne l’avais pas demandée cette augmentation. Voila encore une conséquence de l’individualisation des salaires. Cela crée une mauvaise ambiance. C’est voulu par le management. Par ailleurs étant dans les derniers jours dans un état pitoyable, j’ai commis beaucoup d’autres maladresses qui ont pu être mal interprétées. Et je me suis mis moi-même dans une mauvaise situation, un piège. Mais à la base, j’insiste là-dessus, c’est bien le travail qui a provoqué ça et donc c’est France Télécom qui est responsable de mon suicide. Ils ont essayé d’impliquer ma soeur Véronique pour venir ce week end. C’est moi qui lui ai dit de ne pas venir. Elle n’est donc pas du tout responsable.

Michel D.

PS : Je sais que beaucoup de personnes vont dire qu’il y a d’autres causes que le travail (je suis seul, non marié, sans enfant, etc..). Certains sous-entendent aussi que je n’acceptais pas de vieillir. Mais non, avec tout ça je me suis toujours bien débrouillé. C’est bien le travail l’unique cause.

Publié dans actualités

Commenter cet article