Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Visite de Sarkozy, très  contestée, hier à l'hôpital Paul Brousse à Villejuif. Il venait célébrer le 2500e greffé du foie dans cette structure. Assez compréhensible, ce qui l'est beaucoup moins est l'organisation de cette courte visite.
D'abord le budget aberrant du passage du président : 200 000 euros, une estimation du syndicat Sud-santé AP-HP.
Ensuite un grand chapiteau dressé sur le parking visiteurs-malades, obligeant ceux-ci à se garer aillleurs. Remarquer les visites étaient déconseillées durant la venue du président. Quant aux malades non hospitalisés, les consultations étaient simplement reportées à une date ultérieure !
Obligation pour le personnel durant toute la journée d'avoir, non seulement, une pièce d'identité, mais en plus une feuille de paie, pour entrer sur leur lieu de travail.
Comme à chaque venue de Sarkozy, la police était partout, avec des chiens renifleurs. Bonne ambiance. Le vaste hôpital avait été divisé en deux zones, la zone occupée et la zone libre d'accès. Un boulanger qui venait livrer des viennoiseries n'a pas pu ouvrir sa camionnette encerclée de chiens policiers.
Trois cents manifestants le matin même se sont rassemblés devant l'hôpital afin de rappeler que les frais extravagants de la réception étaient pris sur le budget de l'hôpital, lequel budget est déficitaire !
Le porte-parole du gouvernement démend le chiffre de 200 000 euros, mais sans donner un autre chiffre. 199 000 euros peut-être ?
Peu importe la somme, de toute manière une telle visite-éclair de communication pure ne se justifie pas, alors que les budgets de la santé sont en phase de restriction drastique et que presque tous les hôpitaux sont dans le rouge.

Tag(s) : #actualités

Partager cet article

Repost 0