Retour sur l'onéreuse visite de Sarkozy à Villejuif

Publié le par dan29000

Je vous avais parlé de la scandaleuse et onéreuse visite de Sarkozy à Villejuif  vendredi dernier, qui créa un véritable état de siège dans l'hôpital et augmenta son déficit d'environ 200 000 euros...

Voici aujourd'hui, le début d'un excellent article, vu de l'intérieur, il est  écrit par Elisa d'Expression-libre.

Pour le lire en entier, voir son site :



Le vendredi 18 septembre 2009, le service de greffe hépatique de l’hôpital Paul-Brousse célébrait la 2500ème greffe de foie. A cette occasion, M. Nicolas Sarkozy, président de la république, Mme Roselyne Bachelot, ministre de la santé et Mme Valérie Pécresse, ministre de la recherche étaient entre autres, attendus au CHU.

La contestation de la grande majorité du personnel a été grandissante tout au long de la semaine, et Nicolas Sarkozy à rapidement balayé la « polémique » lors de son discours : « je trouve particulièrement incompréhensible qu’il puisse y avoir la moindre polémique sur la présence du président de la république au milieu des greffés, au milieu des équipes médicale parce que ce qui serait scandaleux c’est que je n’y sois pas, pas que j’y sois ». Seulement, ce que M. Sarkozy semble ne pas vouloir comprendre, c’est que la colère de chacun n’avait rien à voir avec la présence de M. Sarkozy mais plutôt avec les conditions de sa venue et les conséquences non seulement pour le personnel de l’hôpital mais aussi les patients : consultations annulées, mise au repos forcé des agents, mesures de sécurités drastiques et coût estimé indécent.

Un chapiteau, prévu pour la réception et la tribune présidentielle, a été installé sur le parking visiteurs. Ainsi, les familles de patients hospitalisés et les patients des consultations externes ne pouvaient plus accéder au site à partir de lundi, de nombreuses consultations ont dû être annulées au dernier moment. De plus pour la journée du 18 septembre, toutes les consultations et hospitalisation de jours de tous les services ont du être annulées et reportées à une date ultérieure.

Faute de consultation, la direction des ressources humaines a fortement conseillé à un grand nombre d’agents de prendre un jour de congé ou de RTT…

Publié dans actualités

Commenter cet article