VIOLENT DAYS, film français politique, irréductible, à voir en priorité

Publié le par dan29000

Violent days est en salle depuis une semaine, hélas avec peu de copies. La presse est unanime pour ce premier film de Lucile Chaufour :

REVUE DE PRESSE /

LIBERATION / Violent days un fois vu ne s'efface pas. Beau et unique, si ce film était anglais, il serait culte.

LE MONDE / Un des films les plus étranges et attachants vus depuis longtemps.

LES INROCKS / Le premier film météorique de Lucile Chaufour. Violent days a un parfum proustien de fin du monde.

TELERAMA / Dans un noir et blanc sublime, la réalisatrice opère un retour aux sources prolétariennes du rockabilly. Le propos, qui rappelle les idées de Pierre Bourdieu, passe par un élégant maelström d'images du bocage normand et de musique binaire. Le rock n'est pas une pose. Sublime.

MARIANNE / La réalisatrice donne à voir un OVNI fascinant, atemporel et filmé dans un noir et blanc somptueux.

BRAZIL / La plus grande surprise cinématographique du moment, d'une fulgurante beauté.

VOGUE / Paré d'un noir et blanc sublime, Violent days fait feu de tout bois, se nourrit du réel, connecté de la fiction avec un esprit punk, crachant sa bière sur les normes du cinéma français. Coup d'essai et coup de maître. Violent days est un film-expérience comme on en voit trop peu ces temps-ci.

DVDRAMA / Fascinant, poétique, et politique. Violent days a des airs de road movie américain.




Publié dans écrans

Commenter cet article