Denis Robert / Une triple actualité très contrastée

Publié le par dan29000

Le journaliste-écrivain-cinéaste Denis Robert a comme d'habitude un planning très chargé. Il se retrouve sur le banc des accusés au procès de l'affaire CLEARSTREAM 2. La première, la vraie, ayant été étouffée depuis longtemps, la seconde, elle, ne concerne pas vraiment le journaliste, elle concerne juste deux hommes politiques de droite qui se haïssent depuis bien longtemps.

Citons tout de même pour info, le communiqué du Syndicat National des journalistes qui tombe bien :
Le procès Clearstream ne doit pas être celui du journalisme
Denis Robert est un des premiers protagonistes du procès Clearstream à être entendu ce mardi par le tribunal.
Il a été mis en examen pour « recel de vol et abus de confiance ». Derrière ces incriminations, c’est le vrai travail d’un journaliste opiniâtre et courageux qui est mis en cause et plus particulièrement, pour tout journaliste, le droit d’enquêter et l’obligation de protéger ses sources.
Denis Robert a fait son travail en informant le public sur Clearstream et le blanchiment d’argent à l’échelle mondiale.
Dans ce procès à très grand spectacle, ce n’est pas ce blanchiment qui est traité, mais les complots d’officines peu regardantes sur la vérité et la morale.
Le Syndicat National des Journalistes (SNJ), première organisation de la profession, aux côtés de Denis Robert depuis plusieurs années, lui renouvelle son soutien et appelle l’ensemble de la profession à être très attentive à cette affaire.

Plus intéressant, Denis Robert expose une série de collages vraiment intéressants à la Galerie W à Paris, chez Eric Landau, rue Lepic dans le 18e (10h30 à20h) jusqu'au 30 octobre.
JUNK c'est le nom de l'expo, une rencontre entre Denis Robert et Régis-R;
Denis Robert colle sur la toile les notes de ses investigations, des dizaines de pages de carnets annotés, des bouts de manuscrits, des photos, des coupures de presse, puis il dessine et écrit avec des craies grasses de toutes les couleurs (voir ci-dessous).
Régis-R, lui, travaille le plastique, matériel miracle par le passé, matériel dénigré aujourd'hui. Les objets sont usagés. Un ARTuro, sculpture monumentale de dix mètres de haut, en plastique translucide récupéré squatte la galerie.

Enfin, troisième actualité, un nouveau roman, car le journaliste célèbre est un excellent romancier : DUNK, chez Julliard, sorti le 03 septembre. C'est l'histoire de deux destins qui vont se rencontrer, un milliardaire en fin de vie un basketteur trentenaire à Istanbul.
Entretien vidéo avec l'auteur, propos recueillis par Betty Mialet : 6'20

                                                                                                                                                                    





Publié dans arts

Commenter cet article