Relais H / Les vendeurs de presse résistent

Publié le par dan29000

Après avoir annoncé récemment un partenariat avec le groupe MONTCEAU FLEURS afin de diffuser les produits de ce groupe dans les points de vente des enseignes à vocation de diffuseur de presse RELAY et RELAIS H , propriété de RELAY FRANCE SNC, filiale du groupe LAGARDERE , RELAY FRANCE SNC annonce aujourd’hui conjointement avec WESTERN UNION que les kiosques de presse du groupe vont désormais servir de point de dépôt d’argent et de transfert de fonds.
Cette décision intervient en dehors de toute annonce d’amélioration des disposition contractuelles des personnels des points de vente RELAY impliquant une compensation salariale des nouvelles fonctions d’employés de banque qui leur seraient désormais dévolues, et en accroissant sans cesse une polyvalence de travail qui offre GRATUITEMENT et en dehors de tout cadre légal la force de travail des vendeurs RELAY successivement au groupe CASINO, MONTCEAU FLEURS et désormais WESTERN UNION.
Mais bien plus grave, alors que les actes de banditisme contre les commerces ne cessent d’augmenter, ce partenariat RELAY-WESTERN UNION intervient en dehors de toute étude préalable de sécurisation des points de vente RELAY et RELAIS H à laquelle auraient été conviés les personnels de ceux-ci, les points de vente RELAY étant essentiellement implantés dans les zones de transports très largement insécurisées, mettant gravement en danger l’intégrité physique des personnels RELAY.

Dans le même temps , le 18 Septembre dernier, Frédéric RENAULT , D.R.H. de RELAY FRANCE SNC confirmait par écrit son refus de laisser les vendeurs des RELAY et RELAIS H participer aux élections professionnelles au sein de RELAY FRANCE SNC alors que ces vendeurs travaillent exclusivement au seul bénéfice de RELAY FRANCE SNC , alors que seuls sont autorisés à bénéficier d’une représentation du personnel par la direction du groupe LAGARDERE les gérants des RELAY, ce en contrevenance avec les dispositions de l’article L 1111-2 du Code du Travail et la jurisprudence.
Soumis au SMIC à vie et interdits de représentation du personnel, les vendeurs RELAY auraient-ils moins de droits que les sous -traitants et prestataires de service alors qu’ils travaillent exclusivement pour RELAY FRANCE SNC ?

La COORDINATION NATIONALE DES CAISSIERS-VENDEURS RELAY-RELAIS H et le Syndicat du Commerce SCIAL-RP CNT appellent les pouvoirs publics à prendre toutes leurs responsabilités face à cette situation scandaleuse et inique et tiendront tant ces pouvoirs publics que la société RELAY responsables de tous préjudices corporels qui surviendraient aux personnels des points de vente RELAY si cet appel reste sans effet.

Fait à Paris, le 25 Septembre 2009
 

Publié dans actualités

Commenter cet article

caissier 12/06/2011 22:34



http://relay.webself.net



dan29000 13/06/2011 09:07



merci pour l'info, c utile