Billère / Fresque solidaire / Le préfet débouté par la justice

Publié le par dan29000

 La fresque des expulsés de Billère restera en place.

Le tribunal administratif de Pau a rejeté ce matin, la requête du préfet des Pyrénées-Atlantiques, Philippe Rey qui lui demandait d’enjoindre le maire de Billère «d’effacer ou d’occulter», la fresque des expulsés.
Cette œuvre inaugurée le 5 septembre dernier, sur un bâtiment municipal de Billère, a été érigée en mémoire des familles sans-papiers expulsés du territoire.
Le préfet avait assigné Jean-Yves Lalanne, le maire de Billère en référé devant le tribunal administratif au motif qu’il n’avait pas consulté le conseil municipal avant de prendre la décision de faire réaliser cette fresque par des graffeurs. Mais le juge des référés n’a pas suivi la demande préfectorale à la grande satisfaction de maître Jean-François Blanco, le conseil du maire de Billère. «Le tribunal ne pouvait pas condamner le maire à effacer une œuvre d’art. Cela aurait porté atteinte à la liberté de création» explique l’avocat. «De toutes façons, la démarche du préfet était surprenante. C’est de l’interventionnisme, une atteinte à la liberté municipale» conclut-il en souhaitant que le représentant de l’Etat ne fasse pas appel.

Voir l'article précédent sur la fresque de Billère :

Publié dans arts

Commenter cet article