Total, une image qui se dégrade toujours...Vraiment étonnant !

Publié le par dan29000

Alors que vient de s'ouvrir le procès en appel de l'Erika, où Total va comme à son habitude tenter de faire nous faire croire que les coupables, c'est les autres, l'IFOP publie une vaste et instructive enquête d'opinion sur le trust pétrolier.
Total et son image décroche dans l'opinion des français : Vraiment étonnant !
49 % d'opinion favorable, (une minorité) dans le grand public en 2006
38 % en 2009, parler de décrochement est un euphémisme, c'est plutôt une chute !
Total : digne de confiance : seulement 39 %
            sens des responsabilités sociales : 28 %
            respect de l'environnement : 22 %
Les chiffres, accablants, parlent d'eux même...
Enfin les personnes non informées des nuisances à répétition de Total durant ces dernières années, ont une meilleure opinion, mais c'est seulement 38 %, celles qui sont informées, 35 %.
Disons-le, ces chiffres sont calamiteux pour Total. 
On se demande vraiment pourquoi ?

La marée noire en Bretagne avec la catastrophe de l'Erika en 1999, mais c'était qui au fait ?
Toulouse en 2001, AZF explose, 31 morts, 2500 blessés, mais c'était qui au fait ?
Donges, un site laisse échapper 400 tonnes de pétrole dans la Loire, mais c'était qui au fait ?
Carling : explosion, 2 morts, 6 blessés mais c'était qui ?
Gonfreville : fuite de pétrole lourd, mais c'était qui ?
Fort-Marayck : Dunkerque : explosion, 1 mort, 5 blessés, mais c'était qui ?
Buncefield / Londres 2005 : explosion du dépôt de carburant, 43 blessés, mais c'était qui ?
Enfin le monde condamne la dictature birmane, mais un fidèle trust lui permet de survivre financièrement malgré ses méfaits, mais c'était qui au fait, ce trust nuisible qui ignore le mot de démocratie, car en langage Total, le mot "démocratie" s'écrit " profits "? Une conception des affaires où la vie des Birmans pèsent peu par rapport aux volontés des actionnaires.

Stoppons la liste, elle n'est pas exhaustive, mais deviendrait ennuyeuse.
Enfin, au lendemain de la veillée parisienne pour la libération d'AUNG SAN SUU  KYI, Jane Birkin, comme d'autres rappelait qu'elle évitait de faire le plein dans une station service de Total, sans doute le moins que l'on puisse faire quand on voit le potentiel de nuisances totales de Total.
Et si on réactivait le boycott de Total sans attendre la prochaine marée noire ou les prochains morts dans une explosion ?
Un petit geste à la portée de tout le monde, demain on va éviter les pompes à fric de Total.
Après une telle chute aux yeux des français, Total aurait besoin de revoir toute sa communication afin de nous endormir mieux, donc on pourrait lui conseiller, CYBION, les nouveaux flics du web, dont nous allons vous parler un jour prochain.
Mais chut, ne le répétez pas aux dirigeants de CYBION, on ne sait jamais...

Publié dans environnement

Commenter cet article