Abstention : le système représentatif est obsolète

Publié le par dan29000

 

 

 

Le système représentatif est obsolète


Nos démocraties occidentales sont basées sur le pouvoir de la majorité, mais ce système ne tient pas dans bien des cas puisqu'il est relativement rare en fait qu'un élu ait au total plus de 50% des voix de tous les hypothétiques votants.

Ainsi, notre président serait légitime puisqu'élu par plus de 50% des français pouvant voter ?

Non, Nicolas Sarkozy, en 2007, a en réalité été élu par moins de 41% de la population susceptible de voter. (voir le calcul)


On nous ment sur l'abstention :

Et si l'on observe l'abstention au second tour de la présidentielle de 2007, on s'apperçoit qu'elle est de :

voix de ségolène+voix de nicolas/ 45 157 951

35 773 578/ 45 157 951= 0, 7921

On a donc plus d'un français susceptible de voter sur cinq qui a refusé de le faire pendant le second tour de l'élection présidentielle de 2007. Nous avons près de 21% d'abstention, alors que le chiffre d'abstention donné par le ministère de l'intérieur est de 16%.

Cela vient du fait que les chiffres d'abstention donnés dans les médias, tirés du ministère de l'intérieur, n'incluent pas les personnes qui ne possèdent pas leur carte d'électeur, ils sont tout simplement supprimés et même pas comptés comme abstentionnistes, à l'inverse de ce qui se fait aux Etats-Unis par exemple.


Le système représentatif est obsolète :

-Il est fondé sur le concept de majorité, mais elle n'est que rarement atteinte

-Il permet la corruption et les conflits d'intérêts

-Il dépolitise les citoyens 

-Il permet à l'élite dirigeante de vivre aux frais du contribuable

-Il demande aux votants de voter pour des personnes et non des idées

-Il n'est pas possible de voter en une seule fois pour des centaines de problèmes et de questions différents

-A travers la polarisation du pouvoir, il crée l'instabilité causée par les erreurs ou les conflits d'intérêts

-Si la population n'est pas capable de se diriger elle même, alors comment pourrait-elle être capable de savoir qui doit diriger pour elle ?

-Il permet et encourage l'ignorance de la population sur certains sujets

-Il oblige les citoyens à des actes pénibles et non reconnus officiellement en cas de non accord(grève, occupation, manifestation...)

Le seul point fort du système représentatif est d'une question pratique, il est en effet assez facile avec lui de gouverner un pays. Plutôt que de s'embêter à créer une démocratie parfaite, mieux vaut rester à mi-chemin, malgrès les inconvénients du système actuel.

Ainsi, les questions autour de la représentativité ou de la démocratie directe sont une question de fin et de moyen. La fin, c'est permettre la vie sociétale d'un pays, et nous utilisons acutellement(avec ou contre notre grès) le moyen représentatif, la facilité, pour se débarrasser du travail de démocratisation parfaite de la société, malgrès tous les bénéfices qu'un tel travail apporterait.

Quelles solutions ?

Il faut étendre la proportions de français qui auront un jour des responsabilités politiques, et il faut permettre au plus grand nombre de français d'avoir les même chance d'accéder à la politique.

-Création d'une assemblée législative composée de citoyens tirés au sort

-Mandat unique des élus(pas deux mandats à la fois)

-Exigeons que les vrais chiffres de l'abstention soient publiés

-Exiger que les plateaux télés d'après élections soient composés de citoyens(tout en critiquant les élections)

-Déprofessionalisation de la fonction politique

-Interdiction de la consécutivité de deux mandats

-La création d'assemblées populaires dotées du pouvoir législatif, au niveau régional...

-Possibilité de référendums d'initiative populaire

Ainsi, en renouvelant fréquemment la classe politique, les risques de corruption et d'apparition de conflits d'intérêts sont diminués. Le décrochage entre le politique et le citoyen est réduit. Les probabilités d'aller à l'encontre de l'intérêt commun sont réduites aussi. Bien sûr, ces mesures ne sont pas vraiment dans l'intérêt des classes dirigeantes du pays qui se partagent le sort des français.

La démocratie directe :

Si ces mesures pourraient contribuer à panser nos démocraties, seule la démocratie directe par la participation de tous à la vie politique est la démocratie parfaite. En effet, la hiérarchie, la répartition du pouvoir entre certaine mains, c'est l'instabilité, de part les jeux d'intérêts privés qui en découlent et de part tout simplement des possibles erreurs des dirigeants.

La démocratie directe, elle est possible par le découpage de la société, des pays, des nations, en communes ou zones autonomes. Ces zones autonomes voient en leur sein se réunir régulièrement la population qui désire participer à la vie politique. Ainsi, les prises de décision, les débats, les réflexions sont le jeu de tous, et tout le monde en sort vainqueur(sauf les politiques et les personnes aux intérêts privés importants puisqu'ils risquent d'être contraint à partager). La démocratie directe lutte contre les phénomènes d'ignorance et de manipulation puisqu'elle permet et exige que tous puissent être informés de ce sur quoi ils vont réfléchir. 

Il faut bien sûr donner la possibilité aux entités autonomes de se fédérer librement pour gérer à différentes échelles des ressources ou uniformiser les prises de décision. Je détaillerai dans d'autres article mieux ce qu'est une démocratie directe, ce qu'elle implique et ce qu'elle pose aussi, comme problèmes.

CONCLUSION :

Il faut donc oeuvrer et se battre, non pas pour tel ou tel parti politique, tel ou tel homme politique, qui, une fois au pouvoir dans notre système, entretiendra les mécanismes pervers de la représentativité, mais il faut se battre pour justement un sursaut démocratique, la fin de'un système oligarchique et revendiquer au plus haut la démocratie directe.

Pour cela, nous pouvons nous abstenir aux élections, en expliquant notre démarche et notre réflexion, à nos proches et aux médias si nous en avons l'occasion, nous pouvons revendiquer la démocratie directe dans les manifestations, dans les conférences....

Source / AGORA VOX

Publié dans actualités

Commenter cet article

Mitsuko 03/04/2011 18:09



Bonjour Dan,


Quoiqu'il arrive, je n'irai pas voté ... Ma décision est prise et je ne reviendrai pas dessus ... c'est comme ça ...


Bonne fin de week-end à toi, Dan. A bientôt. Bises.


Mitsuko



dan29000 03/04/2011 18:17



tu as raison, c'est clair, il faudra encore plus d'abstention dans les prochaines années pour que les faiseurs d'élections se décident enfin à changer déjà la forme anti-démocratique, après dans
un second temps on pourra alors débattre des id des partis proposés, mais pas avant...