Acharnement sur Cuba : toujours sur la liste noire des USA

Publié le par dan29000

 

 

CUBA encore sur la liste noire définie par les USA


de : gb26100


Je porte à votre connaissance cette déclaration officielle du gouvernement de CUBA. Par souci d’information et en toute indépendance.

 

 

Déclaration du ministère des Relations extérieures de la République de Cuba

 

 

 

Le 18 août, le Département d’État a inscrit Cuba, pour la trentième fois, sur sa fameuse liste des « États qui soutiennent le terrorisme international », ceci dans le seul but de discréditer notre pays et de continuer de justifier sa politique cruelle de blocus maintes fois condamnée par la communauté internationale.

 

 


Le gouvernement des États-Unis, qui se livre historiquement au terrorisme d’État, aux exécutions extrajudiciaires, aux enlèvements, aux assassinats avec des avions sans pilotes, à la torture et aux arrestations illégales, qui a aménagé des prisons secrètes, qui est responsable de la mort de centaines de milliers de civils innocents dans le cadre de ses guerres d’occupation et de conquête en Irak et en Afghanistan, qui bombarde systématiquement des États souverains comme la Libye… ce gouvernement n’a ni la moindre autorité morale ni le droit de juger Cuba qui a une histoire irréprochable dans la lutte contre le terrorisme et qui a été, de plus, une victime constante de ce fléau.

Le gouvernement des États-Unis agit comme s’il n’avait pas protégé, d’une manière permanente, le criminel avoué Luis Posada Carriles qu’il n’a pas voulu juger pour des charges de terrorisme malgré les preuves accablantes à son encontre. Posada Carriles, tout comme Orlando Bosch Avila, qui a été gracié par le président George Bush père, est l’auteur de l’horrible attentat en plein vol d’un avion de ligne cubain qui coûta la vie à 73 personnes innocentes. Il est aussi le responsable direct de la mort du touriste italien Fabio Di Celmo suite aux attentats à la bombe perpétrés dans des installations touristiques cubaines en 1997. Aujourd’hui, Posada Carriles se promène en toute liberté et impunément dans les rues de Miami après avoir été acquitté au cours d’une farce judiciaire à El Paso, au Texas.

Parallèlement, comme preuve irréfutable de sa duplicité, le gouvernement étasunien maintient injustement en prison et punit nos cinq combattants antiterroristes qui ont lutté pour préserver la vie de citoyens cubains, nord-américains et d’autres pays.

Près de 3 500 Cubains sont morts et plus de 2 000 sont restés handicapés à vie à cause d’actes de terrorisme financés, organisés et perpétrés depuis le territoire étasunien, dans bien des cas avec la complicité du gouvernement des États-Unis.

La manipulation politique d’une question aussi sensible comme la lutte contre le terrorisme constitue aussi une offense à la mémoire des victimes des actes criminels du 11 septembre 2001, un fait qui a suscité la solidarité et l’offre d’aide inconditionnelle de notre gouvernement et de notre peuple.

Cuba exige du gouvernement des États-Unis qu’il punisse les vrais terroristes qui résident aujourd’hui sur son territoire, qu’il libère les Cinq Héros et mette fin à la politique de blocus et d’hostilité contre notre pays, qui est contraire aux intérêts légitimes des deux peuples.

La Havane, le 19 août 2011

 

Source : Bella ciao

Publié dans actualités

Commenter cet article