Acrimed : Mais c'est quoi ?

Publié le par dan29000

ACRIMED.gifAction-CRItique-MEDias [Acrimed] est, comme son nom l’indique, une association de critique des médias qui se propose de se constituer en Observatoire des médias et d’intervenir publiquement, par tous les moyens à sa disposition, pour mettre en question la marchandisation de l’information, de la culture et du divertissement, ainsi que les dérives du journalisme quand il est assujetti aux pouvoirs politiques et financiers et quand il véhicule le prêt-à-penser de la société de marché.

Acrimed se propose de constituer un carrefour de confrontation entre les journalistes, les chercheurs et les acteurs du mouvement social. Pour remplir ce rôle, elle sollicite le soutien et l’adhésion de toutes celles et de tous ceux qui partagent ses objectifs.

Son origine

- A l’origine de la constitution d’Action-Critique-Médias : un « Appel pour une action démocratique sur le terrain des médias » dont la première phrase dit assez qu’un sombre constat a motivé notre intiative.

"Le mouvement social de novembre et décembre 1995 a donné lieu à des tentatives intolérables d’étouffer la voix des acteurs sociaux (en affectant de leur donner la parole), de dénaturer leurs aspirations, d’effacer leurs propositions en les soumettant au verdict de prétendus experts."

- Le 29 mars 1996, l’Assemblée générale constitutive d’Acrimed adoptait un texte d’orientation - Notre action, notre critique, notre média, un premier jalon de notre réflexion et de notre activité.

- Depuis 1996, Acrimed impulse ou soutient les interventions publiques destinées notamment à défendre et restaurer le service public de l’audiovisuel et à contrecarrer la marchandisation de l’information.

Tel est le sens de notre action en faveur d’un service public de télévision débarrassé de la publicité, de notre intervention pour la défense de France Culture, de notre contestation de l’évolution du Monde et de son entrée en Bourse, etc.

Ses objectifs

Ces interventions, loin de nous enfermer dans un perspective élitiste, reposent sur une idée simple : quand une chaîne comme France Culture ou un quotidien comme Le Monde sont soumis à des impératifs commerciaux et défendent toutes les formes de domination, matérielles et symboliques, alors que dire des autres ?

C’est dans cet esprit que nous essayons de soumettre à notre critique et notre vigilance l’ensemble des médias, mais aussi les conditions d’exercice des métiers du journalisme, les pratiques les plus contestables au sein de cette profession, les dérives mutiples de sa « couverture » de l’actualité dans tous les domaines : des pages "internationales" aux pages "culturelles", en passant par le "social", l’ "économie" et la "politique", comme on dit.

Ses interventions

- Depuis 1996, Acrimed organise des débats mensuels qui ont pris la forme des Jeudis d’Acrimed : la simple liste des débats passés peut donner un aperçu de la diversité des thèmes que nous avons abordés et des intervenants que nous avons invités. Au fil des mois, au nom d’Acrimed ou en leur nom propre, plusieurs d’entre nous ont participé à des débats publics, en tous lieux.

- Le Bulletin d’Acrimed nous a permis de rendre compte de certains de ces débats. Mais c’est le site d’Acrimed qui a constitué l’outil privilégié pour la retranscription de nos interventions. Autour de lui nous avons mis en œuvre plusieurs listes de diffusion.

Mais peut être la meilleure façon de savoir ce que nous sommes, ce que nous pensons, ce que nous voulons est-elle de faire connaissance avec le site.

 

POUR EN SAVOIR PLUS /

link


Publié dans lectures

Commenter cet article