Affaire DSK : déni de justice made in USA

Publié le par dan29000

 

DSK-NAFFI-34343Ce soir, j'avais envie de faire un petit papier sur la fin du premier chapitre de l'affaire DSK, vous savez, celle où il n'y a pas "mort d'homme" comme nous disait Jack Lang. en parlant de son ami DSK.

 

Et puis non, pas facile de taper des mots sur un ordinateur quand on a envie de vomir en même temps.

 

Et puis que dire que l'on ne sache déjà ?

 

Qu'en France la plainte de Diallo n'aurait même pas été instruite...Certain.

Qu'aux USA, elle le fut, mais pas longtemps...

Que le système des juges élus posent un sacré problème car ils veulent être ré-élus, comme dans l'affaire Polanski.

Que la parole d'un homme, surtout blanc, célèbre, riche et politique a toujours plus de poids...Certain.

Partout nous sommes égaux face à la loi, certes, mais Coluche nous dirait que certains sont plus égaux que d'autres.

 

En face, il y avait  une femme, noire, d'origine étrangère, et illettrée, et pas directrice d'une grande institution internationale, on se doutait un peu de la fin de l'histoire.

 

Mais quand même, l'envie de vomir demeure...

 

Mais Diallo a menti, et alors, so what, l'éventuel viol d'une menteuse, ne serait plus  un viol ?


Bel exemple aussi cette décision de l'honorable Vance pour toutes les femmes de ménage qui iront bosser demain !

 

Alors, juste avant d'aller vomir, j'ai préféré vous donner à relire du La Fontaine.


En dédicace au "courageux" procureur, au "vaillant" DSK que certains vont accueillir à bras ouverts en France, car enfin, un viol de toute manière, il n'y a pas mort d'homme, comme dirait Lang, bon, peut-être un peu une  femme détruite, mais là cela serait sans doute du mauvais esprit...

 

La justice a noirci la noire, et blanchi le blanc...

 

Dan29000

 

 

 

Les animaux malades de la peste


Jean de La Fontaine


Un mal qui répand la terreur,
Mal que le Ciel en sa fureur
Inventa pour punir les crimes de la terre,
La Peste (puisqu’il faut l’appeler par son nom)
Capable d’enrichir en un jour l’Achéron,
Faisait aux animaux la guerre.
Ils ne mouraient pas tous, mais tous étaient frappés :
On n’en voyait point d’occupés
A chercher le soutien d’une mourante vie ;
Nul mets n’excitait leur envie ;
Ni Loups ni Renards n’épiaient
La douce et l’innocente proie.
Les Tourterelles se fuyaient :
Plus d’amour, partant plus de joie.

Le Lion tint conseil, et dit : Mes chers amis,
Je crois que le Ciel a permis
Pour nos péchés cette infortune ;
Que le plus coupable de nous
Se sacrifie aux traits du céleste courroux,
Peut-être il obtiendra la guérison commune
L’histoire nous apprend qu’en de tels accidents
On fait de pareils dévouements :
Ne nous flattons donc point ; voyons sans indulgence
L’état de notre conscience.
Pour moi, satisfaisant mes appétits gloutons
J’ai dévoré force moutons.
Que m’avaient-ils fait ? Nulle offense :
Même il m’est arrivé quelquefois de manger
Le Berger.
Je me dévouerai donc, s’il le faut ; mais je pense
Qu’il est bon que chacun s’accuse ainsi que moi :
Car on doit souhaiter selon toute justice
Que le plus coupable périsse.

- Sire, dit le Renard, vous êtes trop bon Roi ;
Vos scrupules font voir trop de délicatesse ;
Et bien, manger moutons, canaille, sotte espèce,
Est-ce un péché ? Non, non. Vous leur fîtes Seigneur
En les croquant beaucoup d’honneur.
Et quant au Berger l’on peut dire
Qu’il était digne de tous maux,
Etant de ces gens-là qui sur les animaux
Se font un chimérique empire.
Ainsi dit le Renard, et flatteurs d’applaudir.
On n’osa trop approfondir
Du Tigre, ni de l’Ours, ni des autres puissances,
Les moins pardonnables offenses.
Tous les gens querelleurs, jusqu’aux simples mâtins,
Au dire de chacun, étaient de petits saints.

L’Ane vint à son tour et dit : J’ai souvenance
Qu’en un pré de Moines passant,
La faim, l’occasion, l’herbe tendre, et je pense
Quelque diable aussi me poussant,
Je tondis de ce pré la largeur de ma langue.
Je n’en avais nul droit, puisqu’il faut parler net.
A ces mots on cria haro sur le baudet.
Un Loup quelque peu clerc prouva par sa harangue
Qu’il fallait dévouer ce maudit animal,
Ce pelé, ce galeux, d’où venait tout leur mal.
Sa peccadille fut jugée un cas pendable.
Manger l’herbe d’autrui ! quel crime abominable !
Rien que la mort n’était capable
D’expier son forfait : on le lui fit bien voir.

Selon que vous serez puissant ou misérable,
Les jugements de cour vous rendront blanc ou noir

 

.

Publié dans actualités

Commenter cet article

Cri du Peuple 1871 24/08/2011 00:08



oui, on a envie de vomir...  Merci d'avoir tout de même eu le courage, et vive Jean de La Fontaine


 


Maryvonne Leray



dan29000 24/08/2011 00:16



oui j'ai trouvé que ce texte illustrait bien ce déni de justice, il demeure d'actualité.


Une fois passée notre envie de vomir, nous sommes quand même nombreux à ne pas vouloir en rester là, et on fera tout pour mettre en lumière ce fameux "système DSK" dont parlait ce mardi un avocat
un avocat français...Rien n'est fini ni aux USA, ni en France...Résistance !



Sophie 23/08/2011 22:39



Moi aussi, j'ai vomi, et je continue, quand j'entends les propos infects des fans de dsk.


D'ailleurs, je viens de publier une superbe lettre ouverte à la traitresse M. Sabban. (elle n'est pas de moi, helas...)



dan29000 23/08/2011 23:37



Il est clair que tout cela donne envie de vomir, une belle et mortifère unanimitée dans l'hexagone de Copé à Aubry, droite-gauche ensemble, idem pour les médias, seul bémol connu pour le moment
BUFFET, cela donne une belle photographie nauséabonde de la classe politique et des médias dans leur ensemble...


J'ai entendu Sabban ce mardi, une honte...Mais l'affaire DSK n'est pas achevée, ni aux USA, ni en France, même si on ne les entend pas vraiment, il ya heureusement pas mal de gens qui vont
continuer à ne pas lâcher ce type une fois de retour en France.



Mitsuko 23/08/2011 07:49


Tres bel article que tu nous offres aujourd'hui ... Beau et terriblement realiste. Je suis completement d'accord avec toi, avec la nausee et les vomissements. DSK blanchi, c'est repugnant, car il
ne faut pas oublier cette femme noire qui s'est fait violee ... Et DSK va faire le coq comme a l'accoutumee. Je suis toujours aussi deeterminee a ne pas voter en 2012 ... Car tout cela est devenu
trop malsain pour moi. Bonne journee. Mitsuko


dan29000 23/08/2011 09:27



oui, c le genre d'info même si elle était prévisible qui fout les boules pour un moment...